La Maison Blanche veut des Missiles Hypersoniques sur tous les Destroyers Américains

Depuis la présentation publique du missile hypersonique Kh47M2 Kinzhal par Vladimir Poutine en mars 2018, le sujet est devenu la priorité absolue du Pentagone, qui a lancé plusieurs programmes pour en équiper les 4 armées américaines. Si l’US Air Force et l’US Navy collaborent pour developper un missile de croisière aéroporté hypersonique pouvant être lancé des chasseurs et bombardiers des deux forces aériennes, l’US Army et l’US Navy collaborent ensemble également pour développer d’un missile hypersonique de type balistique lancé à partir d’une plate-forme terrestre ou navale. L’ensemble des programmes doivent produire les premiers missiles opérationnels pour 2023 et 2024, de sorte à être en mesure de contrer la montée en puissance des menaces russes ou chinoises, en avance dans ce domaine.

Mais l’ambition de la Maison Blanche ne s’arrête pas à une date de mise en service. En effet, selon Robert O’Brien, le Conseiller Nationale à la Sécurité de la Maison Blanche, les nouveaux missiles hypersoniques de l’US Navy équiperont non seulement les sous-marins d’attaque de la classe Virginia, mais également les destroyers de l’US Navy, à savoir les 3 destroyers de la classe Zumwalt, et l’ensemble des destroyers de la classe Arleigh Burke, même les plus anciens. Problème, c’est beaucoup plus facile à dire qu’à faire, tant la mise en oeuvre de ces missiles diffère de celle des missiles de croisière comme le BGM-109 Tomahawk actuellement en service.

les missiles comme le BGM-109 Tomahawk ont un diamètre presque 30 cm inférieur à celui des nouveaux missiles hypersoniques qui entreront en service dans l’US Navy

Le reste de cet article est réservé aux abonnés

Les articles en accès gratuit intégral sont accessibles dans la rubrique « Articles Gratuits ». Les abonnés ont accès aux articles Actualités, Analyses et Synthèses en intégralité. Les articles en Archives (plus de 2 ans) sont réservés aux abonnés professionnels.

Abonnement Mensuel 5,90 € / mois – Abonnement Personnel 49,50 € / an – Abonnement étudiant 25 € / an – abonnement professionnel 180 € / an – Sans engagement de durée.


A lire également

You cannot copy content of this page
Meta-Défense

GRATUIT
VOIR