A quoi ressemblera la guerre en 2035 ?

Depuis la fin de la seconde guerre mondiale, les évolutions sur le champs de bataille ont surtout suivi une dynamique incrémentale, avec des blindés de plus en plus puissamment armés et mieux protégés, des avions de plus en plus rapides et précis, et des navires de mieux en mieux armés. Mais fondamentalement, la conduite des opérations reste largement calquée sur celle qui avait cours durant les années 50 et 60, avec une précision accrue et des communications plus efficaces. Mais aujourd’hui se dessine, aussi bien chez les industriels de La Défense que dans les Etats-Majors, une nouvelle forme de guerre, beaucoup plus dynamique, électronique, et létale. A quoi pourrait alors ressembler une guerre en 2035 ? Nous allons tenter de répondre à cette question dans cet article.

L’omniprésence des drones

S’il est un enseignement à tirer du conflit dans le Haut-Karabakh, c’est bien le rôle prédominant des drones dans la conduite des conflits modernes. Alors que les forces aériennes de part et d’autre ont été neutralisées par les systèmes anti-aériens déployés, les drones ont assuré les missions cruciales de reconnaissance, mais aussi de conduite des tirs ainsi que, dans certains cas, en menant directement des frappes. Plus difficiles à engager que des avions de combat ou des hélicoptères armés, les drones ont jouit d’une certaine forme d’impunité au dessus des forces terrestres, menant des frappes précises et meurtrières sur les dispositifs défensifs mais également les voix de ravitaillement les et les systèmes anti-aériens adverses. C’est avant tout un meilleur usage des drones comme Bayraktar TB2 turcs et des munitions vagabondes israéliennes, qui permit à l’Azerbaïdjan de prendre l’ascendant dans les combats face aux forces arméniennes, moins bien équipées en matière de drones et visiblement peu préparées pour faire face à cette menace.

Le drone TB2 de Bayraktar représente incontestablement une part importante dans les succès militaires enregistrés par l’Azerbaïdjan dans le conflit qui l’oppose à l’Arménie dans le Haur-Karabakh

Le reste de cet article est réservé aux abonnés

Les articles d’actualité sont accessibles 24 heures, et les articles Magazine le sont 48 heures. Au delà, elles ne peuvent être consultées que par les abonnés au service Meta-Defense. Les articles traitant de sujets sensibles sont réservés aux abonnés dès leur publication.

Abonnement personnel à 4,95 € par mois, 2,50 € par mois pour les étudiants et 18 € par mois pour les abonnements professionnels. La souscription annuelle offre 2 mois gratuits.


Téléchargez l’application Mobile Meta-Défense pour IOS ou Android pour être informé des nouvelles publications par notification.

Disponible sur Google Play
Disponible sur l Apple Store

A lire également

You cannot copy content of this page
Meta-Défense

GRATUIT
VOIR