La Chine renforce ses capacités industrielles navales militaires… encore !

Ou s’arrêtera-t-elle ? Une question légitime lorsque l’on sait qu’après avoir entièrement modernisées et étendues les capacités de production de ses chantiers navals destinés à fabriquer les unités de surface combattantes, permettant une production de frégates, destroyers et croiseurs sans commune mesure avec les Etats-Unis, et après avoir entamer les travaux pour moderniser et étendre les capacités de production en matière de très grands navires, comme les porte-avions et porte-hélicoptères d’assaut, de nouvelles images satellites montrent que Pékin a étendu son site industriel naval de Bohaï qui fabrique les sous-marins nucléaires de la Marine de l’Armée Populaire de Libération (MAPL) ou PLAN pour l’acronyme anglais.

En effets, des clichés de la société Kompsat montrent que les infrastructures sur site ont très largement évolué ces derniers mois, permettant un accroissement sensible de la production de sous-marins nucléaires d’attaque et de sous-marins nucléaires lanceur d’engins, la production de sous-marins d’attaque à propulsion conventionnelle anaérobie étant réalisée sur un autre site. selon l’analyse faite par l’expert en matière de flotte sous-marine H I Sutton, un nouveau hall de construction est venu s’ajouter au hall principal, ce qui permettrait d’accroitre la production de tronçons, et donc de navires.

Cliché du 19 septembre 2020 de Kompsat analysé par H I Sutton du site de Bohaï

Le reste de cet article est réservé aux abonnés

Les articles en accès gratuit intégral sont accessibles dans la rubrique « Articles Gratuits ». Les abonnés ont accès aux articles Actualités, Analyses et Synthèses en intégralité. Les articles en Archives (plus de 2 ans) sont réservés aux abonnés professionnels.

Connectez-vous ————— Abonnez-vous

Abonnement Mensuel 5,90 € / mois – Abonnement Personnel 49,50 € / an – Abonnement étudiant 25 € / an – abonnement professionnel 180 € / an – Sans engagement de durée.


A lire également

You cannot copy content of this page
Meta-Défense

GRATUIT
VOIR