Londres pourra-t-elle maintenir un pilote à bord de son chasseur furtif Tempest ?

Dans son dernier papier de recherche datant de juillet 2020, le chercheur spécialiste en puissance aérienne du prestigieux Royal United Services Institute (RUSI), Justin Bronk, a émis plusieurs recommandations qui permettraient, au regard des contraintes budgétaires qui pèsent sur la défense britannique, de maintenir une feuille de route crédible pour l’aviation de combat britannique et ainsi soutenir les capacités industrielles et stratégiques du pays. Parmi ses recommandations figure notamment l’idée selon laquelle, il serait préférable d’éluder la présence humaine à bord du futur chasseur de sixième génération Tempest et de « droniser » ce dernier : les gains à la fois économiques mais aussi opérationnels n’en seraient que décuplés.

Les objectifs déclarés de Londres en matière de stratégie aérienne se veulent ambitieux. La Air Combat Strategy (ACS) de 2018 – document de référence qui définit la stratégie aérienne militaire britannique d’ici à 2040 – repose sur quatre piliers : (1) la mise à niveau et la modernisation technologique du Typhoon ; (2) la poursuite de la construction et de la maturation de la force conjointe F-35 de la Royal Navy et de la Royal Air Force ; (3) le développement du futur chasseur de combat Tempest ; (4) et le maintien de la compétitivité de l’industrie d’aviation de combat domestique.

La modernisation du Typhoon constitue un enjeu critique pour l’industrie britannique : le projet Janus qui succèdera au projet Centurion comprendra la modernisation des liaisons de données, des capteurs, de l’armement et de l’avionique. Autant de briques technologiques indispensables au bon développement du programme Tempest mais aussi et surtout au maintien du Royaume-Uni dans le club très fermé des producteurs d’avion de combat.

Le reste de cet article est réservé aux abonnés

Les articles d’actualité sont accessibles 24 heures, et les articles Magazine le sont 48 heures. Au delà, elles ne peuvent être consultées que par les abonnés au service Meta-Defense. Les articles traitant de sujets sensibles sont réservés aux abonnés dès leur publication.

Abonnement personnel à 4,95 € par mois, 2,50 € par mois pour les étudiants et 18 € par mois pour les abonnements professionnels. La souscription annuelle offre 2 mois gratuits.


Téléchargez l’application Mobile Meta-Défense pour IOS ou Android pour être informé des nouvelles publications par notification.

Disponible sur Google Play
Disponible sur l Apple Store

A lire également

You cannot copy content of this page
Meta-Défense

GRATUIT
VOIR