La Russie développe un missile sol-air « anti-drone »

Les succès incontestables des drones israéliens et turcs, ainsi que des munitions vagabondes Harop de facture israélienne, mis en oeuvre par l’Azerbaïdjan dans le conflit qui l’oppose à l’Arménie dans le Haut-Karabakh, mettent en avant l’intérêt que représente désormais ces systèmes peu onéreux et très efficaces, mais aussi la nécessité de disposer des moyens adéquats pour s’en prémunir. Dans ce domaine, la Russie semble avoir une longueur d’avance sur les occidentaux, conséquence des nombreuses attaques par drones lancées sur la base aérienne de Khmeimim qui abrite la force aérienne russe déployées en Syrie, qui mirent à rude épreuve leurs systèmes de protection anti-aérienne rapprochée.

Si les premières attaques employant drones et roquettes avaient obtenu certains succès, endommageant plus ou moins gravement plusieurs appareils sur la base, les forces russes ont depuis renforcé leurs défenses anti-aériennes locales pour se prémunir contre ce type de frappe. Dans ce domaine, c’est le système anti-aérien à courte portée TOR M2 qui semble avoir obtenu les meilleurs résultats, dépassant largement en efficacité le système Pantsir S2 pourtant conçu spécifiquement pour cette mission. Il faut noter que depuis, de nouvelles modifications et améliorations ont été apportées aux Pantsir russes, et la formation et les procédures des opérateurs ont été modifiées pour augmenter l’efficacité de ces systèmes contre les drones et les munitions vagabondes.

Les TOR M2 et Pantsir russes pourront bientôt faire feu en mouvement, une leçon apprise lors des engagements en Syrie et Libye.

Le reste de cet article est réservé aux abonnés

Les articles d’actualité sont accessibles 24 heures, et les articles Magazine le sont 48 heures. Au delà, elles ne peuvent être consultées que par les abonnés au service Meta-Defense. Les articles traitant de sujets sensibles sont réservés aux abonnés dès leur publication.

Abonnement personnel à 4,95 € par mois, 2,50 € par mois pour les étudiants et 18 € par mois pour les abonnements professionnels. La souscription annuelle offre 2 mois gratuits.


Téléchargez l’application Mobile Meta-Défense pour IOS ou Android pour être informé des nouvelles publications par notification.

Disponible sur Google Play
Disponible sur l Apple Store

A lire également

You cannot copy content of this page
Meta-Défense

GRATUIT
VOIR