La Suisse conserve sa flotte de chasse de justesse

En dépit des sondages qui donnaient un net avantage aux partisans de la modernisation de la flotte de chasse de la Confédération Helvétique, le référendum qui s’est tenu ce dimanche 27 septembre a failli mettre un terme aux espoirs des forces aériennes du pays. En effet, si le « Oui » a finalement été retenu, cela n’a été que d’une très courte majorité de 50,1%, la motion en faveur n’ayant obtenue que 8.670 votes de plus, sur 3,2 millions de votes exprimés, que la motion contre. Du fait de cet écart particulièrement faible, il est probable que les opposants à cette mesure, en premier lieu desquels le Partie Socialiste Helvétique qui propose une solution basée sur des avions d’entrainement M346 italiens moins onéreuse comme alternative, tentent d’obtenir à nouveau les 100.000 signatures nécessaires pour déclencher une nouvelle votation, et faire dérailler la poursuite du programme.

Les autorités fédérales vont pouvoir, désormais, poursuivre le programme Air 2030, qui se compose d’un programme d’acquisition d’au moins 40 avions de combat modernes dans une enveloppe ne devant pas dépasser les 6 Md de Francs Suisses (5,6 Md€ / 6,5 Md$), et d’un programme de 2 MdCHF pour l’acquisition d’un nouveau système de défense antiaérienne. 4 appareils sont encore en lice pour le remplacement des F5 et F18 des forces aériennes helvétiques, l’Eurofighter Typhoon proposé par l’Allemagne, le Dassault Rafale proposé par la France, le Boeing F/A 18 E/F Super Hornet et le Lockheed-Martin F-35A Lightning 2 proposés par les Etats-Unis. Le système Patriot de Raytheon est quand à lui opposé au système SAMP/T Mamba franco-italien pour la composante anti-aérienne.

L’Eurofighter Typhoon et le Dassault Rafale sont tous deux en compétition pour remplacer les F5 et F18 des forces aériennes helvétiques

Le reste de cet article est réservé aux abonnés

Les articles d’actualité sont accessibles 24 heures, et les articles Magazine le sont 48 heures. Au delà, elles ne peuvent être consultées que par les abonnés au service Meta-Defense. Les articles traitant de sujets sensibles sont réservés aux abonnés dès leur publication.

Abonnement personnel à 4,95 € par mois, 2,50 € par mois pour les étudiants et 18 € par mois pour les abonnements professionnels. La souscription annuelle offre 2 mois gratuits.


Téléchargez l’application Mobile Meta-Défense pour IOS ou Android pour être informé des nouvelles publications par notification.

Disponible sur Google Play
Disponible sur l Apple Store

A lire également

You cannot copy content of this page
Meta-Défense

GRATUIT
VOIR