l’Union européenne va-t-elle céder aux exigences américaines concernant le PESCO ?

Initialement proposés en 2017 par la Commission Européenne, la Coopération Permanente Structurée, ou PESCO, et le Fonds Européen de Défense, ou FED, ont été mis en place dès 2018 par les instances européennes. Leur objectif était de soutenir la compétitivité et la coopération au sein de l’Union européenne concernant les programmes industriels de Défense, de sorte à permettre d’éviter la duplication des dépenses de R&D inutiles ou les compétitions fratricides, comme nous avons pu en voir tant ces dernières années.

Mais pour les Etats-Unis, comme pour l’OTAN, ces deux initiatives, et notamment le FED doté d’une enveloppe de 13 Md€ d’investissements entre 2021et 2027, il s’agit avant tout d’une menace à leur suprématie sur La Défense européenne, et ils n’ont eu de cesse depuis 2018 de faire pression sur l’Europe pour obtenir l’accès à ces fonds. L’Allemagne a pris le dossier en main, avec la volonté de trouver, comme à son habitude, une position consensuelle durant les 6 mois que dure sa présidence de l’UE.

La France est relativement isolée en Europe concernant son soutien à une véritable autonomie stratégique des européens, notamment face aux Etats-Unis

Le reste de cet article est réservé aux abonnés

Les articles d’actualité sont accessibles 24 heures, et les articles Magazine le sont 48 heures. Au delà, elles ne peuvent être consultées que par les abonnés au service Meta-Defense. Les articles traitant de sujets sensibles sont réservés aux abonnés dès leur publication.

Abonnement personnel à 4,95 € par mois, 2,50 € par mois pour les étudiants et 18 € par mois pour les abonnements professionnels. La souscription annuelle offre 2 mois gratuits.


Téléchargez l’application Mobile Meta-Défense pour IOS ou Android pour être informé des nouvelles publications par notification.

Disponible sur Google Play
Disponible sur l Apple Store

A lire également

You cannot copy content of this page
Meta-Défense

GRATUIT
VOIR