Quel sera l’impact budgétaire des Rafale offerts par la France à la Grèce ?

C’est désormais officiel, la France va céder 18 avions Rafale à la Grèce, qui devient ainsi le premier client export européen de l’avion de combat français. 12 des 18 appareils cédés seront directement prélevés sur le parc d’avions de l’Armée de l’Air, permettant ainsi de répondre à l’urgence opérationnelle en Grèce, et de mettre rapidement en oeuvre un escadron de chasse équipé du nouvel appareil. Les 6 autres seront, quand à eux, fabriqués par Dassault Aviation à partir de 2024, et seront au dernier standard F3R. Les appareils céder par l’Armée de l’Air seront également remplacés par des appareils neufs offrant de meilleurs capacités d’évolution vers les standards à venir. En outre, 8 des appareils d’occasion cédés par la France ne seront pas vendus, mais offerts à Athènes, de sorte à alléger la charge budgétaire sur les finances publiques grecques. Mais quel sera l’impact budgétaire pour les finances publiques françaises de cette opération ? Et combien cela coutera-t-il aux contribuables français ?

La question semble légitime, puisque non seulement va offrir 8 appareils à son allié, mais, qui plus est, elle va également financer la construction de 12 appareils neufs pour l’Armée de l’Air, de sorte à respecter les prévision de format prévues par le Livre Blanc et la LPM. Et de prime abord, il semble raisonnable de penser que les finances publiques françaises, et par transitivité, le contribuable, y seront de leur poche, pour tenir à distance les ambitions du président turc en Méditerranée orientale. Pourtant, l’étude approfondie de la situation offre une vision toute autre des implications budgétaires de l’opération.

Les 18 appareils commandés permettront de combler en partie le déficit de production de la chaine Rafale entre la fin de la Tranche IV et le début de la Tranche V, a savoir les appareils au standard F4.

Le reste de cet article est réservé aux abonnés

Les articles d’actualité sont accessibles 24 heures, et les articles Magazine le sont 48 heures. Au delà, elles ne peuvent être consultées que par les abonnés au service Meta-Defense. Les articles traitant de sujets sensibles sont réservés aux abonnés dès leur publication.

Abonnement personnel à 4,95 € par mois, 2,50 € par mois pour les étudiants et 18 € par mois pour les abonnements professionnels. La souscription annuelle offre 2 mois gratuits.


Téléchargez l’application Mobile Meta-Défense pour IOS ou Android pour être informé des nouvelles publications par notification.

Disponible sur Google Play
Disponible sur l Apple Store

A lire également

You cannot copy content of this page
Meta-Défense

GRATUIT
VOIR