Pour répondre à la Chine, l’US Navy va profondément modifier la structure de sa flotte

Après 8 mois d’attente, le nouveau Plan de construction navale de l’US Navy sera présenté au Secrétaire Américain à La Défense, Mark Esper, la semaine prochaine. Il ne s’agira d’ailleurs pas d’un mais de trois plans, pour répondre au mieux aux arbitrages politiques et budgétaires qui seront menés. Sans que la nature et la composition des plans n’aient été divulguées, il apparait toutefois qu’ils s’appuient tous 3 sur le même paradigme, à savoir l’augmentation en volume de la flotte par un recours accrue à l’automatisation et aux drones navals.

Pour Mark Esper, et visiblement désormais pour le Pentagone, l’US Navy ne peut désormais plus s’appuyer sur sa seule puissance technologique et la « masse » de ses bâtiments pour relever le challenge chinois, et devra dans les années à venir, prendre du volume, pour être en mesure de répondre à l’accroissement rapide de la flotte chinoise. En ce sens, le rapport annuel du département de La Défense au Congrès de cette année, qui avait lancé un pavé dans la marre en déclarant que désormais, la Marine chinoise était « supérieure » à la l’US Navy, se basant uniquement sur le nombre d’unités en service, est significatif de la perception du besoin par les militaires américains. Car même si effectivement, Pékin aligne 350 navires et sous-marins militaires contre 292 pour l’US Navy, cette dernière a tout de même un net avantage en matière de puissance de feu globale, et de tonnage de ses navires. Mais la dynamisme de la construction navale chinoise, qui produit chaque année jusqu’à 3 fois le nombre de navires à l’équivalence opérationnelle que les Etats-Unis, tend à rapidement réduire l’écart séparant les deux flottes.

Tous les croiseurs de la classe Ticonderoga encore en service dans l’US Navy sont entrés en service entre 1986 et 1994, et ont donc entre 26 et 34 ans, et doivent entre retiré du service entre 2026 et 2034, après 40 années de service.

Le reste de cet article est réservé aux abonnés

Les articles d’actualité sont accessibles 24 heures, et les articles Magazine le sont 48 heures. Au delà, elles ne peuvent être consultées que par les abonnés au service Meta-Defense. Les articles traitant de sujets sensibles sont réservés aux abonnés dès leur publication.

Abonnement personnel à 4,95 € par mois, 2,50 € par mois pour les étudiants et 18 € par mois pour les abonnements professionnels. La souscription annuelle offre 2 mois gratuits.


Téléchargez l’application Mobile Meta-Défense pour IOS ou Android pour être informé des nouvelles publications par notification.

Disponible sur Google Play
Disponible sur l Apple Store

A lire également

You cannot copy content of this page
Meta-Défense

GRATUIT
VOIR