L’US Air Force s’inquiète de la vulnérabilité des Intelligences Artificielles au « Spoofing »

L’Intelligence Artificielle est au coeur de la doctrine mise en place par le Pentagone, et répliquée dans les armées américaines, pour conserver l’ascendant militaire sur les champs de bataille dans les décennies à venir. Désormais, la majorité des programmes en cours, qu’il s’agisse de blindés avec le programme OMFV de l’US Army, de drones de combat avec le programme Skyborg de l’US Air Force, ou de drones navals avec le programme Large Unmanned Surface Vessel, tous prévoient d’intégrer une importante composante d’Intelligence Artificielle pour piloter les engins, analyser les environnements et prioriser les actions à mener. Mais l’US Air Force anticipe également les vulnérabilité de ces systèmes, notamment aux techniques dites de « spoofing ».

La Russe excelle dans le brouillage et le spoofing des signaux GPS, et dispose de plusieurs équipements dédiés à cet effet, comme la station Krasuka 4 ci-dessus.

Le reste de cet article est réservé aux abonnés

Les articles en accès gratuit intégral sont accessibles dans la rubrique « Articles Gratuits ». Les abonnés ont accès aux articles Actualités, Analyses et Synthèses en intégralité. Les articles en Archives (plus de 2 ans) sont réservés aux abonnés professionnels.

Connectez-vous ————— Abonnez-vous

Abonnement Mensuel 5,90 € / mois – Abonnement Personnel 49,50 € / an – Abonnement étudiant 25 € / an – abonnement professionnel 180 € / an – Sans engagement de durée.


A lire également

You cannot copy content of this page
Meta-Défense

GRATUIT
VOIR