Nouveau regain de tension entre la Chine et l’Inde dans l’Himalaya

La situation s’est tendue une nouvelle fois entre les forces chinoises et indiennes dans la région himalayenne du Ladakh, au niveau de la zone de démarcation valant frontière de fait entre les deux pays. Selon un communiqué publié par le ministère indien de La Défense, les forces chinoises auraient entamé, dans la nuit du 19 au 30 aout 2020, de manière unilatérale un déplacement de forces le long de la rive sud du lac Pangong Tso, brisant le statu-quo mis en place suite aux affrontements entre militaires des deux pays en mai dernier. Les forces armées indiennes ont immédiatement pris, elles aussi, position pour renforcer leurs capacités défensives et prévenir toute tentative d’agression de la part de la Chine. Pour l’heure, aucun communiqué n’a été publié par les autorités chinoises à ce sujet.

Le 10 Mai 2020, suite à un déplacement similaire de militaires chinois de l’APL vers la zone de démarcation, un affrontement « non armé » entre soldats des deux pays se solda par la mort d’une vingtaine de militaires indiens, et d’au moins autant de militaires chinois. Suite à cela, les autorités des deux pays annoncèrent un retour au statu-quo établi en 1962 lors de la guerre sino-indienne, le long de la ligne de démarcation faisant aujourd’hui office de frontière entre les deux pays, bien que chacun d’eux ait des revendications territoriales antagonistes. Depuis, et en dépit des annonces de bonne volonté apparente faites de part et d’autre, les deux camps ont sensiblement renforcé leurs moyens militaires déployés dans la région, transformant le plateau himalayen du Ladakh en une des zones les plus densément militarisées au monde.

Pékin a déployé un nouveau système d’artillerie autotracté sur roue de 122mm le long de la ligne de démarcation entre l’Inde et la Chine

Le reste de cet article est réservé aux abonnés

Les articles d’actualité sont accessibles 24 heures, et les articles Magazine le sont 48 heures. Au delà, elles ne peuvent être consultées que par les abonnés au service Meta-Defense. Les articles traitant de sujets sensibles sont réservés aux abonnés dès leur publication.

Abonnement personnel à 4,95 € par mois, 2,50 € par mois pour les étudiants et 18 € par mois pour les abonnements professionnels. La souscription annuelle offre 2 mois gratuits.


Téléchargez l’application Mobile Meta-Défense pour IOS ou Android pour être informé des nouvelles publications par notification.

Disponible sur Google Play
Disponible sur l Apple Store

A lire également

You cannot copy content of this page
Meta-Défense

GRATUIT
VOIR