Les armées britanniques prêtes à se passer de ses chars Challenger 2 pour se spécialiser dans le soutien

Cela faisait déjà plusieurs années que le sort des quelques 227 chars lourds Challenger 2, dont 160 sont en service, et des 388 véhicules de combat d’Infanterie Warrior des armées britanniques était menacé. Il semble qu’aujourd’hui, les économies requises face à la crise du Covid19, ainsi que les évolutions en cours sur les théâtres géostratégiques, aient fini par seller le sort de chars de la première force armée au monde qui mit en oeuvre ce type d’armement. En effet, dans un article parut ce jour, le quotidien britannique « The Times », annonce que les autorités du pays seraient prêtent à mettre sous cocon l’ensemble du parc de chars lourds et les véhicules de combat d’Infanterie chenillés du pays, et de spécialiser les armées britanniques dans des fonctions de soutien, comme le soutien aérien rapproché grâce à ses hélicoptères AH64 Apache, le soutien logistique grâce à ses CH47 Chinook, ainsi que le soutien cyber.

Le projet britannique est loin d’être dénué de sens. De part sa configuration insulaire, le Royaume Uni n’est pas le mieux placé pour déployer rapidement des unités blindées lourdes si une crise en Europe venait à survenir. En outre, pour les mêmes raisons, le pays est beaucoup moins susceptible d’être menacé lui-même par une force blindée lourde. Dans le même temps, et comme le montre les opérations exterieures auxquelles ont participé les forces britanniques ces 15 dernières années, ce sont précisément ces capacités de soutien, mais également de frappe aérienne et de puissance navale, qui sont le plus souvent requises de la part des alliés de Londres. Ainsi, les CH47 Chinook de la Royal Air Force apportent des capacités de mobilité plus que bienvenues aux forces françaises déployées dans le cadre de l’opération Barkhane au Mali.

Les CH47 Chinook de la Royal Air Force apportent une mobilité très appréciée aux unités françaises déployées au Mali

Le reste de cet article est réservé aux abonnés

Les articles d’actualité sont accessibles 24 heures, et les articles Magazine le sont 48 heures. Au delà, elles ne peuvent être consultées que par les abonnés au service Meta-Defense. Les articles traitant de sujets sensibles sont réservés aux abonnés dès leur publication.

Abonnement personnel à 4,95 € par mois, 2,50 € par mois pour les étudiants et 18 € par mois pour les abonnements professionnels. La souscription annuelle offre 2 mois gratuits.


Téléchargez l’application Mobile Meta-Défense pour IOS ou Android pour être informé des nouvelles publications par notification.

Disponible sur Google Play
Disponible sur l Apple Store

A lire également

You cannot copy content of this page
Meta-Défense

GRATUIT
VOIR