La Hongrie choisie le Lynx de Rheinmetall dans un accord industriel global

Le groupe industriel allemand Rheinmetall a signé, le 16 aout, un accord global portant sur l’acquisition de plus de 200 véhicules de combat d’infanterie Lynx, dans le cadre d’un contrat de fabrication local de plus de 2 Md€ visant à moderniser conjointement les armées et l’industrie de Défense du pays. Il s’agit du premier client du blindé de nouvelle génération allemand, par ailleurs toujours engagé dans la compétition Land 400 Phase 3 australienne, ou il est opposé au Redback K21 sud-coréen, pour un contrat portant sur 450 véhicules de combat d’infanterie.

Aucune information n’a été publiée concernant la configuration exacte retenue par le gouvernement hongrois, que ce soit en matière de protection, de propulsion, d’équipements de communication ou d’armement. Il n’est pas non plus précisé qu’il s’agit de la variante KF31 de 38 tonnes, ou la version lourde KF41 de 50 tonnes. Le communiqué de Rheinmetall se contente d’indiquer qu’une joint-venture entre le gouvernement hongrois et le groupe allemand sera créée afin de mener à bien le projet, et construire l’usine d’assemblage qui produira le blindé, qui entrera en service entre 2026 et 2027 dans les forces hongroises.

Les forces armées hongroises ont également commandées 20 hélicoptères H145M et 16 H225M auprés d’Airbus Helicopter

Le reste de cet article est réservé aux abonnés

Les articles en accès gratuit intégral sont accessibles dans la rubrique « Articles Gratuits ». Les abonnés ont accès aux articles Actualités, Analyses et Synthèses en intégralité. Les articles en Archives (plus de 2 ans) sont réservés aux abonnés professionnels. L’abonnement doit être souscrit sur le site web de Meta-Défense

Jusqu’à dimanche seulement, profitez de 20% de réduction sur votre abonnement annuel (pro/perso/étudiant) avec le code ETE2021


A lire également

You cannot copy content of this page
Meta-Défense

GRATUIT
VOIR