Européens et Russes s’entendent contre « toute ingérence en Biélorussie »

La Russie ne tolérera pas d’ingérence occidentale en Biélorussie, c’est en substance le message qu’a transmis le président russe Vladimir Poutine à ses homologues français et allemand à l’occasion de deux conversations téléphoniques ayant suivi un point de situation avec le président biélorusse Loukachenko. Selon les communiqués officiels, les deux conversations entre le président russe et ses homologues européens eurent lieux successivement à l’initiative de la Chancelière Merkel et du Président Macron, le président russe ayant tenu, visiblement, le même discours dans les deux cas. A l’issue de ces deux conversations, le président russe s’est entretenu avec Charles Michel, le président du Conseil Européen, se disant préoccupé par les pressions faites par certains pays européens sur les dirigeants biélorusses.

Au delà du contenu des communiqués officiels, les dirigeants européens voulaient avant tout s’assurer de la non-intervention de la Russie dans le processus en cours à Minsk, ce qui provoquerait une crise extrêmement préoccupante entre la Russie et les pays européens. A.Merkel comme E.Macron savent tous deux que le Kremlin ne laissera pas la Biélorussie se porter à l’Ouest, et l’objectif des deux conversations, visiblement parfaitement coordonnées, visait selon toute vraisemblance à rassurer la Russie dans ce domaine, de sorte à prévenir tout enchainement d’événements basé sur des présomptions erronées. A noter que les présidents russes et français ont également abordé, à cette occasion, la situation en Méditerranée orientale et en Libye, et auraient convenu de contacts ultérieurs à ce sujet.

Le président Biélorusse semble déterminant à user de toutes les « ficelles » à sa disposition pour tenter de rester au pouvoir, même au risque de déclencher une crise majeure entre la Russie et l’Europe.

Le reste de cet article est réservé aux abonnés

Les articles d’actualité sont accessibles 24 heures, et les articles Magazine le sont 48 heures. Au delà, elles ne peuvent être consultées que par les abonnés au service Meta-Defense. Les articles traitant de sujets sensibles sont réservés aux abonnés dès leur publication.

Abonnement Personnel à 4,95 € par mois ou 49,5 € par an – Abonnement Professionnel à 18,00 € par mois ou 180 € par an – Abonnement Etudiant à 2,5 € par mois ou 25 € par an – Hors code promotionnel –


Téléchargez l’application Mobile Meta-Défense pour IOS ou Android pour être informé des nouvelles publications par notification.

Disponible sur Google Play
Disponible sur l Apple Store

A lire également

You cannot copy content of this page
Meta-Défense

GRATUIT
VOIR