Avec l’Akinci, la Turquie complète sa gamme de drones armés à longue endurance

Les drones turcs ont, ces derniers mois, largement fait la preuve de leur efficacité opérationnelle, que ce soit sur les théâtres d’opération en Syrie, en Libye ou en Irak. Qu’il s’agisse du drone moyen Anka ou du drone léger TB2, ils associent une endurance remarquable (24 heures), des capacités de détection et de communication efficaces, et des capacités d’emport de munition qui ont fait leur preuve. Ainsi, en Libye, les TB2 turcs auraient détruits plusieurs systèmes anti-aériens Pantsir S1 fournis par les Emirats Arabes Unis aux forces du Général Haftar, tout en n’enregistrant qu’un nombre limité de pertes. En outre, ils sont réputés peu onéreux, le TB2 étant annoncé à un prix unitaire de seulement 5 m$.

Le concepteur du TB2, Bayraktar n’avait de toute évidence aucunement l’intention de se reposer sur ses lauriers, en développant à peine le TB2 entré en service, un nouveau modèle, beaucoup plus lourd, l’Akinci, un drone bimoteur offrant des performances proches de celles des drones MALE américains comme le Reaper. Le nouveau drone, qui avait effectué son premier vol en décembre 2019, vient d’effectuer un second vol d’une heure, selon Bayraktar, l’occasion de présenter les performances de l’appareil et son potentiel opérationnel.

Cette infographie présente les principales caractéristiques du drone Akinci de Bayraktar

Le reste de cet article est réservé aux abonnés

Les articles en accès gratuit intégral sont accessibles dans la rubrique « Articles Gratuits ». Les abonnés ont accès aux articles Actualités, Analyses et Synthèses en intégralité. Les articles en Archives (plus de 2 ans) sont réservés aux abonnés professionnels.

Connectez-vous ————— Abonnez-vous

Abonnement Mensuel 5,90 € / mois – Abonnement Personnel 49,50 € / an – Abonnement étudiant 25 € / an – abonnement professionnel 180 € / an – Sans engagement de durée.


A lire également

You cannot copy content of this page
Meta-Défense

GRATUIT
VOIR