La Chine accroit le rythme de formation de ses pilotes navals

Beaucoup de pays occidentaux, Etats-Unis compris, peinent à trouver les candidats pour satisfaire à leurs objectifs de recrutement, notamment pour les fonctions les plus techniques, comme les pilotes de combat. Ce problème est devenu à point critique que, désormais, la capacité prévisionnelle à trouver et former les bons profils est un paramètre limitant dans le dimensionnement des forces, qu’elles soient aériennes, navales ou terrestres. De toute évidence, la Chine ne rencontre pas ce problème.

En effet, à l’occasion de l’ouverture des dossiers d’inscription en ligne pour la formation de pilote de l’aéronautique navale, la Marine Chinoise aurait reçu pas moins de 16.000 candidatures selon le site d’état globaltimes.cn, un chiffre qui ferait pâlir d’envie tous les responsables des ressources humaines militaires en occident. Bien évidemment, 16.000 candidats ne signifient pas 16.000 pilotes, bien au contraire. La Marine Chinoise avait coutume jusqu’ici de former entre 60 et 80 pilotes par an, dont une vingtaine était destinée à opérer comme pilotes de chasse embarqué sur porte-avions, les autres devenant pilote d’appareil basé à terre et d’hélicoptère embarqué sur les frégates et destroyers chinois. Avec l’entrée en service du second porte-avions, le Shandong, capable de mettre en oeuvre jusqu’à 36 avions de combat J-15, le besoin en matière de pilotes de chasse embarquée certifiés s’accroit rapidement, d’autant que la construction du prochain porte-avions, identifié pour l’heure Type 003, avance rapidement, et qu’il pourra emporter deux fois plus d’appareil à l’horizon 2025, et que d’autres porte-avions, probablement à propulsion nucléaire, le suivront.

Le second porte-avions chinois, le Shandong, peut mettre en oeuvre 36 avions de combat J-15, soit 12 de plus que le Liaoning qui le précède.

Le reste de cet article est réservé aux abonnés

Les articles d’actualité sont accessibles 24 heures, et les articles Magazine le sont 48 heures. Au delà, elles ne peuvent être consultées que par les abonnés au service Meta-Defense. Les articles traitant de sujets sensibles sont réservés aux abonnés dès leur publication.

Abonnement personnel à 4,95 € par mois, 2,50 € par mois pour les étudiants et 18 € par mois pour les abonnements professionnels. La souscription annuelle offre 2 mois gratuits.


Téléchargez l’application Mobile Meta-Défense pour IOS ou Android pour être informé des nouvelles publications par notification.

Disponible sur Google Play
Disponible sur l Apple Store

A lire également

You cannot copy content of this page
Meta-Défense

GRATUIT
VOIR