Existe-t-il un indicateur pour évaluer et piloter les efforts de Défense dans une alliance ?

Alors que les politiques économiques ou agricoles européennes ont été pilotées avec l’aide de plusieurs indicateurs permettant un évaluation fine et équilibrée des efforts et objectifs communautaires, il est surprenant que dans le domaine, pourtant stratégique, de la construction de l’Europe de la Défense, il n’existe pas d’indicateurs autres que l’effort de défense en valeur absolue, et le rapport de cet effort sur le PIB de chaque état.

Pourtant, ces deux indicateurs sont à la fois imprécis et inefficaces. Ainsi, ils ne tiennent pas compte des réalités sociologiques, démographiques et économiques des pays. Dans le cas de l’Allemagne, par exemple, sa faible natalité endémique restreint le format des armées bien davantage que les contraintes budgétaires, tandis qu’en Pologne ou en Roumanie, c’est l’inverse. De même, le périmètre de ces indicateurs est très flou, avec pour conséquence de grande disparité entre les chiffres présentés par les états. Ainsi, la France ne décompte pas les forces de gendarmerie par exemple dans son périmètre budgétaire Défense, alors que la Grèce et l’Italie les intègrent. Avec de telles faiblesses, ces indicateurs sont incapables de permettre un pilotage cohérent, équilibré et donc, fédérateur, de l’effort de construction de la Défense Européenne.

Lors de la conception du volet européen du Socle Défense, nous parvinrent à cette même conclusion, et dûmes concevoir nos propres indicateurs de pilotage. C’est ainsi que nous avons créé le diagramme DEED. Ce référentiel permet de synthétiser 5 coefficients pertinents relatif à l’effort de Défense dans le contexte propre à chaque pays, et donc de piloter une politique efficace et précise à l’échelon national et européen. C’est sur la base de ce travail que le présent article est bâti, et propose un nouveau référentiel basé sur 5 indicateurs thématiques, un diagramme et un indicateur de synthése.

1-    Le Coefficient Démographique Défense ou CDD

Il représente l’effort démographique de l’état pour la Défense, à savoir le nombre de militaires en activité, vis-à-vis de la population « éligible à l’effort de défense », à savoir la population entre 18 et 35 ans. Il n’est pas nécessaire d’entrer dans une plus grande précision, comme par exemple d’éliminer les personnes inaptes, car le taux d’inaptitude dans les pays de l’Union doit être sensiblement le même.

Le reste de l’article est réservé aux abonnés professionnels.

La veille est un nouveau service à destination des abonnés professionnels à Meta-Défense permettant d’étendre la visibilité de l’actualité Défense journalière, mais dont les sujets sont trop restreints pour donner lieu à la rédaction d’un article « Actualités » ou « Magazine ».
Pour plus d’informations sur cette offre, cliquez ici

A lire également

You cannot copy content of this page
Meta-Défense

GRATUIT
VOIR