L’Inde va solliciter des offres de leasing pour certains équipements de défense

Comme beaucoup de pays, l’Inde a, pendant de nombreuses années, négligé la modernisation de ses forces armées, au profit d’actions plus lucrative du point de vue électoral, ou autre… Dans le même temps, le Pakistan, et surtout la Chine, respectèrent des trajectoires de modernisation et de renforcement de leurs forces armées dans une planification particulièrement bien maitrisées, de sorte qu’aujourd’hui, New Delhi se retrouve à devoir financer un nombre très important de programmes de Défense, tous aussi stratégiques les uns que les autres. A cela s’ajoute une gestion souvent chaotique de ses programmes d’acquisition, comme ce fut le cas, par exemple, avec le programme MMRCA, qui aurait dû permettre aux forces aériennes indiennes de disposer en 2020 de prés d’une centaine d’avions Rafale « make in India », ce qui aurait naturellement profondément modifié le rapport de force vis-à-vis de ses deux voisins. Il suffit d’observer l’engouement public généré par l’arrivé des 5 premiers Rafale indiens dans le pays pour s’en convaincre.

Parmi les programmes ayant eu la gestion la plus chaotique en Inde figure en haut de classement celui portant sur le remplacement des avions ravitailleurs Iliouchine Il-78 de l’Indian Air Force, appareils indispensables pour profiter au mieux de l’allonge et de l’endurance des avions de combat modernes comme le Rafale, le mirage 2000 ou le Su-30MKI. Et ce d’autant que ni la Chine, ni le Pakistan, ne disposent d’un avantage significatif dans ce domaine, du moins pour l’instant. Par deux fois, en 2010 puis en 2016, l’A330 MRTT d’Airbus avait remporté la compétition internationale face aux appareils américains et russes, et par deux fois, les autorités indiennes ont annulé le programme, officiellement pour des raisons de coûts.

L’Airbus A330 MRTT Phoenix a déjà par deux fois remporté la compétition pour remplacer les Il-78 indiens

Le reste de cet article est réservé aux abonnés

Les articles d’actualité sont accessibles 24 heures, et les articles Magazine le sont 48 heures. Au delà, elles ne peuvent être consultées que par les abonnés au service Meta-Defense. Les articles traitant de sujets sensibles sont réservés aux abonnés dès leur publication.

Abonnement personnel à 4,95 € par mois, 2,50 € par mois pour les étudiants et 18 € par mois pour les abonnements professionnels. La souscription annuelle offre 2 mois gratuits.


Téléchargez l’application Mobile Meta-Défense pour IOS ou Android pour être informé des nouvelles publications par notification.

Disponible sur Google Play
Disponible sur l Apple Store

A lire également

You cannot copy content of this page
Meta-Défense

GRATUIT
VOIR