La Pologne prête à payer la majorité des coûts pour recevoir les forces américaines sur son sol

La décision du Président Trump de retirer 12.000 des 37.000 hommes déployés en permanence en Allemagne afin de faire pression sur Berlin pour son manque d’investissement dans l’OTAN, ne cesse de faire polémique aux Etats-Unis, ou la mesure est pour le moins impopulaire notamment au sein du Pentagone. Il faut dire que les coûts de ce redéploiement, la moitié des effectifs retournant aux Etats-Unis et l’autre moitié étant redéployée en Belgique et en Italie, risquent fort d’amputer le budget de La Défense américain bien au delà de ce que fit la construction du mur anti-immigration à la frontière avec le Mexique. Selon le secrétaire à La Défense Mark Esper, la construction des infrastructures nécessaires à l’accueil des forces redéployées se chiffrera en milliards de $, le chiffre de 10 Md$ étant le plus souvent cité. Soit, à peu de chose prés, le prix d’un porte-avions de la classe Ford, d’une centaine de F35A, ou de 300 hélicoptères de reconnaissance et d’attaque légers, autant de programmes critiques pour les armées américaines.

Mais pour certains pays, ce redéploiement constitue une opportunité qu’il s’agit de ne manquer sous aucun prétexte. C’est le cas de Pologne qui, depuis l’élection du président Duda en 2015, a entrepris de se rapprocher autant que possible de Washington, souvent au dépend de ses partenaires européens. En 2018, déjà, Varsovie proposa au Président Trump d’augmenter les effectifs militaires américains présents en Pologne, en établissant une base ostensiblement nommée « Fort Trump ». Depuis l’annonce du retrait des forces américaines d’Allemagne faite par le président Trump, les autorités Polonaises ont donc redoublé d’efforts pour inciter le Pentagone à redéployer une partie de ces forces à l’est de l’Oder, n’hésitant pas à mettre la main au porte-monnaie en proposant de prendre la majorité des couts de redéploiement à sa charge.

Rencontre entre le président Donald Trump et son homologue polonais Andrzej Duda à la Maison Blanche le 12 juin 2019 (AP Photo/Alex Brandon)

Le reste de cet article est réservé aux abonnés

Les articles en accès gratuit intégral sont accessibles dans la rubrique « Articles Gratuits ». Les abonnés ont accès aux articles Actualités, Analyses et Synthèses en intégralité. Les articles en Archives (plus de 2 ans) sont réservés aux abonnés professionnels.

Connectez-vous ————— Abonnez-vous

Abonnement Mensuel 5,90 € / mois – Abonnement Personnel 49,50 € / an – Abonnement étudiant 25 € / an – abonnement professionnel 180 € / an – Sans engagement de durée.


A lire également

You cannot copy content of this page
Meta-Défense

GRATUIT
VOIR