L’arrivée du Rafale en Inde a rencontré un succès populaire inattendu

Comme nous vous en informions il y a trois jours, cinq Rafale de l’Indian Air Force ont décollé du Sud-Ouest de la France pour rejoindre, pour la première fois, leur base de d’Ambala, au Nord de l’Inde. Comme on pouvait s’en douter, l’évènement était très attendu par les autorités militaires indiennes, qui font face depuis plus d’un an à une recrudescence de violences de la part du Pakistan et, plus récemment, de la Chine. Il est toutefois étonnant de constater avec quelle ferveur populaire les nouveaux avions de combat de l’Indian Air Force ont pu être accueilli lors de leur arrivée en Inde, hier.

Bien que cette première livraison sur le sol indien ne concerne que cinq chasseurs tactiques, aussi modernes soient-ils, l’évènement a été diffusé par la quasi-totalité des médias d’information du pays, et les images de l’atterrissage des chasseurs à Ambala Air Base auraient ainsi été vues par près d’un demi-milliard de spectateurs ! Cet emballement médiatique, fortement commenté par la presse indienne et française, est pourtant relativement logique dans le contexte actuel.

Les cinq Rafale ont été ravitaillés en vol à de nombreuses reprises par des tankers français, puis par des tankers indiens. L’un des trois A330 MRTT français déployé en soutien au convoyage a poursuivi sa route jusqu’en Inde où il a apporté de nombreux équipements médicaux dans le cadre de la lutte contre le covid-19

Une arrivée triomphante


Le reste de cet article est réservé aux abonnés

Les articles en accès gratuit intégral sont accessibles dans la rubrique « Articles Gratuits ». Les abonnés ont accès aux articles Actualités, Analyses et Synthèses en intégralité. Les articles en Archives (plus de 2 ans) sont réservés aux abonnés professionnels.

Connectez-vous ————— Abonnez-vous

Abonnement Mensuel 5,90 € / mois – Abonnement Personnel 49,50 € / an – Abonnement étudiant 25 € / an – abonnement professionnel 180 € / an – Sans engagement de durée.


A lire également

You cannot copy content of this page
Meta-Défense

GRATUIT
VOIR