Un décret présidentiel facilitant l’exportation de drones de combat divise la classe politique américaine

Jusqu’à présent, les exportations par les Etats-Unis de systèmes de drones de catégorie 1, c’est à dire affichant une capacité d’emport inférieure à 500 kg à plus de 300 km, comme le MQ-1 Predator, le MQ-9 Reaper ou le RQ-4 Global Hawk, étaient conditionnée à un accord préalable explicite des autorités américaines, selon la règle de la « présomption de refus », étant assimilés à des missiles dans la législation Missile Technology Control Régime, ou MTCR. Le pays acquéreur devait justifier, par des circonstances exceptionnelles, sa demande, ce qui engendrait une procédure longue, et sensiblement plus lourde que pour d’autres équipements. Selon les déclarations de plusieurs industriels américains, cette difficulté avait entrainé des conséquences néfastes sur les exportations américaines de ce type d’équipement, notamment vis-à-vis de son principal concurrent la Chine qui, depuis 2015, a dépassé les Etats-Unis dans ce domaine sur la scène internationale.

Vendredi 25 juillet, le secretaire adjoint au bureau des affaires politico-miliaires, R. Clarke Cooper, a annoncé le retrait de cette spécificité pour ces drones, jugeant le risque de fuite technologique et la menace potentielle que représente ces drones pour la sécurité des Etats-Unis et de ses alliés comparable à ceux d’autres équipements de défense non contraints par cette législation spécifique. Cette annonce a naturellement satisfait les industriels, mais a également engendré de nombreuses oppositions et réserves, venant aussi bien de la classe politique que des industriels eux-mêmes.

Depuis 2014, la Chine a dépassé les Etats-Unis dans la vente de drones militaires sur la scène internationale, notamment grâce au drone MALE Wing Long II

Le reste de cet article est réservé aux abonnés

Les articles d’actualité sont accessibles 24 heures, et les articles Magazine le sont 48 heures. Au delà, elles ne peuvent être consultées que par les abonnés au service Meta-Defense. Les articles traitant de sujets sensibles sont réservés aux abonnés dès leur publication.

Abonnement personnel à 4,95 € par mois, 2,50 € par mois pour les étudiants et 18 € par mois pour les abonnements professionnels. La souscription annuelle offre 2 mois gratuits.


Téléchargez l’application Mobile Meta-Défense pour IOS ou Android pour être informé des nouvelles publications par notification.

Disponible sur Google Play
Disponible sur l Apple Store

A lire également

You cannot copy content of this page
Meta-Défense

GRATUIT
VOIR