La Russie entame simultanément la construction de 2 frégates, 2 sous-marins nucléaires et 2 porte-hélicoptères d’assaut

Nous le savons, La Défense russe est habile lorsqu’il s’agit de communication, et qu’elle n’est pas avare de symboles. En la matière, ce 16 juillet 2020 sera à marquer d’une pierre blanche pour la Marine russe, puisque seront menées conjointement les cérémonies de pose de la quille de deux frégates du projet 22350 étendu Admiral Gorshkov, de deux sous-marins nucléaires du projet 885-M Iassen, et de deux porte-hélicoptères d’assaut du projet 23900. En une seule journée, la Marine Russe lance 6 navires majeurs de haute mer, soit autant, voir plus, que n’en disposent bon nombre de Marines occidentales et européennes.

Ces dernières décennies, la Marine Russe avait été le parent pauvre des armées russes en matière de budget, obligée de maintenir en service des unités n’ayant pas été modernisées depuis de nombreuses années, et affichant une vétusté structurelle comme opérationnelle avérée. L’accent fut mis sur le developpement de corvettes, patrouilleurs armées lourds et sous-marins à propulsion conventionnelle, qui présentaient l’intérêt premier de pouvoir rapidement, et à moindre couts, augmenter le nombre de vecteurs équipés de missiles de croisière à capacité nucléaire Kalibr, n’entrant pas dans le cadre du traité INF qui interdisait à la Russie comme aux Etats-Unis de disposer de missiles balistiques ou de croisière lancer d’un vecteur terrestre et ayant une portée entre 500 et 2500 km.

La Marine russe a considérablement renforcer sa flotte de corvettes et patrouilleurs armés durant la décennie précédente, avec notamment les patrouilleurs de la classe Buyan

Le reste de cet article est réservé aux abonnés

Les articles en accès gratuit intégral sont accessibles dans la rubrique « Articles Gratuits ». Les abonnés ont accès aux articles Actualités, Analyses et Synthèses en intégralité. Les articles en Archives (plus de 2 ans) sont réservés aux abonnés professionnels. L’abonnement doit être souscrit sur le site web de Meta-Défense


A lire également

You cannot copy content of this page
Meta-Défense

GRATUIT
VOIR