Le nouveau destroyer chinois Type 052DL équipé pour détecter les avions furtifs

La classe de destroyer chinois Type 052D est, à elle seule, un symbole des nouvelles ambitions de Pékin en matière de suprématie navale. Long de 157m pour une jauge à 7000 tonnes dans sa version initiale , les Luyan-III tels qu’identités par l’OTAN, mettent en effet en oeuvre une panoplie de détecteurs et de systèmes d’arme qui n’ont rien à envier aux meilleures unités navales de combat de surface occidentales. Ainsi, le bâtiment emporte un radar Type 346 à antennes actives AESA pour l’engagement des cibles aériennes et le controle des missiles anti-aérienne HHQ-9, dont la portée pourrait atteindre les 400 km et qui aurait des performances au système AEGIS américain qui équipe les croiseurs Ticonderoga et les destroyer A. Burke. A cela s’ajoute un radar UHF Type 518 pour la détection à longue portée, plus efficace notamment contre les avions furtifs en raison de phénomènes de résonance, un sonar d’étrave, un sonar tracté à profondeur variable, un canon de 100 mm, in CIWS et 64 missiles contenus dans autant de silos verticaux.

Sur les 32 destroyers Type 052D prévus, 28 ont d’ores-et déjà été lancés, et 14 sont en service. C’est justement à partir de la 14eme unité, le Zibo, que le destroyer a été modifié, pour répondre aux évolutions de la situation tactique à laquelle les bâtiments pourront être confrontés. La principale modification porte sur l’allongement de la coque, passant de 157 à 161m, et ce afin d’augmenter la taille du hangar aviation qui, jusqu’ici, ne pouvait recevoir qu’un hélicoptère moyen de type Z-9, une version locale du Dauphin français. En 2019, la Marine Chinoise a commencé à percevoir les premiers hélicoptères Z-20, proche de Sea Hawk américain, plus lourds et plus performants que le Z-9, raison pour laquelle les destroyers Type 052D ont vu leur hangar allongé, entrainant l’allongement de 4 mètre de la coque.

Le reste de cet article est réservé aux abonnés

Chaque jour, au moins un article est publié sur Meta-Défense avec un accès gratuit de 24 à 48 heures. 3 articles en consultation gratuite sont également disponibles dans la rubrique « Articles à ne pas rater ». Les autres articles sont réservés aux abonnés. Les articles publiés dans la rubrique « Veille » sont réservés aux abonnés professionnels.

Abonnement mensuel à 5,90 € par mois – Abonnement Personnel à 49,5 € par an – Abonnement Professionnel à 180 € par an – Abonnement Etudiant à 25 € par an – Hors code promotionnel –


Téléchargez l’application Mobile Meta-Défense pour IOS ou Android pour être informé des nouvelles publications par notification.

Disponible sur Google Play
Disponible sur l Apple Store

A lire également

You cannot copy content of this page
Meta-Défense

GRATUIT
VOIR