Le nouveau destroyer chinois Type 052DL équipé pour détecter les avions furtifs

La classe de destroyer chinois Type 052D est, à elle seule, un symbole des nouvelles ambitions de Pékin en matière de suprématie navale. Long de 157m pour une jauge à 7000 tonnes dans sa version initiale , les Luyan-III tels qu’identités par l’OTAN, mettent en effet en oeuvre une panoplie de détecteurs et de systèmes d’arme qui n’ont rien à envier aux meilleures unités navales de combat de surface occidentales. Ainsi, le bâtiment emporte un radar Type 346 à antennes actives AESA pour l’engagement des cibles aériennes et le controle des missiles anti-aérienne HHQ-9, dont la portée pourrait atteindre les 400 km et qui aurait des performances au système AEGIS américain qui équipe les croiseurs Ticonderoga et les destroyer A. Burke. A cela s’ajoute un radar UHF Type 518 pour la détection à longue portée, plus efficace notamment contre les avions furtifs en raison de phénomènes de résonance, un sonar d’étrave, un sonar tracté à profondeur variable, un canon de 100 mm, in CIWS et 64 missiles contenus dans autant de silos verticaux.

Sur les 32 destroyers Type 052D prévus, 28 ont d’ores-et déjà été lancés, et 14 sont en service. C’est justement à partir de la 14eme unité, le Zibo, que le destroyer a été modifié, pour répondre aux évolutions de la situation tactique à laquelle les bâtiments pourront être confrontés. La principale modification porte sur l’allongement de la coque, passant de 157 à 161m, et ce afin d’augmenter la taille du hangar aviation qui, jusqu’ici, ne pouvait recevoir qu’un hélicoptère moyen de type Z-9, une version locale du Dauphin français. En 2019, la Marine Chinoise a commencé à percevoir les premiers hélicoptères Z-20, proche de Sea Hawk américain, plus lourds et plus performants que le Z-9, raison pour laquelle les destroyers Type 052D ont vu leur hangar allongé, entrainant l’allongement de 4 mètre de la coque.

Le reste de cet article est réservé aux abonnés

Les articles d’actualité sont accessibles 24 heures, et les articles Magazine le sont 48 heures. Au delà, elles ne peuvent être consultées que par les abonnés au service Meta-Defense. Les articles traitant de sujets sensibles sont réservés aux abonnés dès leur publication.

Abonnement personnel à 4,95 € par mois, 2,50 € par mois pour les étudiants et 18 € par mois pour les abonnements professionnels. La souscription annuelle offre 2 mois gratuits.


Téléchargez l’application Mobile Meta-Défense pour IOS ou Android pour être informé des nouvelles publications par notification.

Disponible sur Google Play
Disponible sur l Apple Store

A lire également

You cannot copy content of this page
Meta-Défense

GRATUIT
VOIR