Face à l’ingérence turque en Libye, l’Egypte pourrait à nouveau acheter des armements lourds en France

Alors que les relations diplomatiques et commerciales entre la France et l’Egypte sont au plus mal depuis janvier 2019, il semblerait que les actions de la Turquie en Libye et en Méditerranée ont fini par rapprocher Le Caire et Paris, agacés par l’ingérence d’Ankara dans la région. C’est en tout cas ce que rapporte Michel Cabirol, du journal « La Tribune », toujours bien informé sur ce dossier.

A partir de 2013, la France est rapidement devenue un des principaux fournisseurs d’arme de l’Egypte. En quelques années, Paris a vendu au Caire deux porte-hélicoptères de type Mistral, une frégate FREMM, quatre corvettes Gowind (dont trois fabriquées sur place) ainsi que vingt-quatre avions de combat Rafale, le tout assorti d’options pour deux corvettes et douze Rafale supplémentaires.

2019: le divorce entre la France et l’Egypte

Mais, depuis près de deux ans, les relations entre la France et l’Egypte sont au plus mal et les ventes d’armes, essentielles à l’industrie de défense françaises, ont été stoppées d’un coup. Deux raisons sont régulièrement évoquées pour expliquer le revirement égyptien :

Après avoir acheté une FREMM française initialement destinée à la Marine Nationale, l’Egypte a passé commande pour deux FREMM construites pour la Marina Militare. Si ces deux navires devraient bien être livrés en Egypte, Le Caire pourrait bien faire à nouveau appel au français Naval Group pour ses futurs bâtiments de combat.

Le reste de cet article est réservé aux abonnés

Les articles en accès gratuit intégral sont accessibles dans la rubrique « Articles Gratuits ». Les abonnés ont accès aux articles Actualités, Analyses et Synthèses en intégralité. Les articles en Archives (plus de 2 ans) sont réservés aux abonnés professionnels.

Connectez-vous ————— Abonnez-vous

Abonnement Mensuel 5,90 € / mois – Abonnement Personnel 49,50 € / an – Abonnement étudiant 25 € / an – abonnement professionnel 180 € / an – Sans engagement de durée.


A lire également

You cannot copy content of this page
Meta-Défense

GRATUIT
VOIR