En pleine crise face à la Chine, l’Inde décide d’acheter des avions de combat russes et d’accélérer les livraisons de Rafale français

Depuis quelques années, Pékin multiplie les provocations dans le cadre d’une politique du fait accompli, profitant de la relative apathie diplomatique des grandes puissances occidentales, Etats-Unis en tête. Régulièrement, la presse fait ainsi état des déploiements navals chinois à proximité de Taïwan ou de divers archipels japonais. Ces derniers temps, l’ingérence chinoise au sein de la politique intérieure de Hong Kong, en violation des accords de rétrocession de 1997, a également fait la une des journaux. Cependant, en plein cœur de la crise sanitaire mondiale, c’est désormais au niveau de la frontière indienne que se sont déroulées des escarmouches sanglantes.

Avec plusieurs dizaines de morts de part et d’autre de la Ligne de Contrôle Effectif (Line of Actual Control), dans la région himalayenne du Ladakh, la crise sino-indienne qui a débuté au mois de mai est la plus grave depuis le conflit qui avait opposé les deux pays en 1962. Alors que Pékin et New Delhi continuent d’amasser leurs troupes dans les montagnes, les diplomates tentent de plus en plus difficilement d’apaiser les tensions. Dans ce contexte explosif, les autorités indiennes ont donc logiquement accéléré la modernisation des forces armées du pays. Cela passe dans un premier temps par une accélération des livraisons militaires, ralenties par la pandémie, mais également par la commande de 33 nouveaux avions de combat russes : 21 MiG-29 et 12 Su-30MKI.

Le Su-30MKI constitue le fer de lance de l’Indian Air Force, avec 260 exemplaires environ. Le fait que l’IAF communique autant sur la commande d’une seule douzaine d’appareils est révélateur du manque de moyens attribués ces dernières années au renouvellement de l’IAF.

Un contexte particulièrement tendu

Le reste de cet article est réservé aux abonnés

Les articles d’actualité sont accessibles 24 heures, et les articles Magazine le sont 48 heures. Au delà, elles ne peuvent être consultées que par les abonnés au service Meta-Defense. Les articles traitant de sujets sensibles sont réservés aux abonnés dès leur publication.

Abonnement personnel à 4,95 € par mois, 2,50 € par mois pour les étudiants et 18 € par mois pour les abonnements professionnels. La souscription annuelle offre 2 mois gratuits.


Téléchargez l’application Mobile Meta-Défense pour IOS ou Android pour être informé des nouvelles publications par notification.

Disponible sur Google Play
Disponible sur l Apple Store

A lire également

You cannot copy content of this page
Meta-Défense

GRATUIT
VOIR