Pour construire de nouveaux sous-marins en Inde, Naval Group cherche à développer des partenariats exclusifs avec les chantiers navals locaux

D’après une information du journal indien The Economic Times, le constructeur naval français Naval Group serait en discussion avec les deux chantiers navals indiens sélectionnés par New Delhi pour construire les six nouveaux sous-marins du Project 75i. Considéré comme l’un des deux plus sérieux candidats de cette compétition, Naval Group cherche cependant à promouvoir des relations d’exclusivités entre les constructeurs internationaux et les chantiers navals indiens.

Pour le groupe français, des liens forts et pérennes entre fournisseurs étrangers et constructeurs locaux permettraient au Ministère de la Défense indien de conduire ses programmes plus rapidement, à un meilleur coût, tout en assurant un renforcement de la base industrielle de défense indienne. En attendant, Naval Group entend se plier aux règles établies par les autorités indiennes et se tient prêt à toutes éventualités.

L’INS Khanderi, second sous-marin de la classe Kalvari (type Scorpène) lors de sa cérémonie d’entrée en service opérationnel, en septembre 2019. Lorsque le sixième Scorpène sera livré, Naval Group et MDL auront encore un peu de charge industrielle (entretien, rétrofit avec une propulsion AIP, etc.). Mais seul un nouveau contrat (P75i) permettra d’assurer une continuité industrielle nécessaire pour la constitution d’un centre d’expertise national.

Le reste de cet article est réservé aux abonnés

Les articles en accès gratuit intégral sont accessibles dans la rubrique « Articles Gratuits ». Les abonnés ont accès aux articles Actualités, Analyses et Synthèses en intégralité. Les articles en Archives (plus de 2 ans) sont réservés aux abonnés professionnels. L’abonnement doit être souscrit sur le site web de Meta-Défense


A lire également

You cannot copy content of this page
Meta-Défense

GRATUIT
VOIR