La nouvelle torpille légère de SAAB devrait révolutionner le combat anti-sous-marin en zone littorale

La semaine dernière, le Suédois SAAB a annoncé avoir procédé aux premiers tirs de sa nouvelle torpille SLWT (Saab Lightweight Torpedo), à la fois depuis une corvette Visby et depuis un sous-marin de classe Gotland de la marine suédoise. Dénommée Torped 47 dans la marine suédoise, la SLWT a déjà été exportée en Finlande. La torpille devrait être opérationnelle sur des navires de surface à la fin de l’année 2022, et début 2023 sur les sous-marins suédois.

Par la suite, Saab espère pouvoir vendre sa nouvelle torpille à d’autres pays de la région de la Mer Baltique, mais aussi en Asie-Pacifique où certaines marines littorales développent rapidement leurs capacités opérationnelles. En effet, la nouvelle SLWT, comme la Torped 45 qui la précédait, a été conçue spécifiquement pour opérer dans les conditions très difficiles de la Mer Baltique. Mieux encore, la SLWT est conçue dès l’origine pour pouvoir être tirée sans modification depuis un navire de surface, un sous-marin, une batterie côtière ou un aéronef. De quoi en faire une arme particulièrement polyvalente, malgré son format insolite.

La communication de Saab insiste particulièrement sur les capacités littorales de la SLWT. Contrairement à la Torped 45, qui était équipée de deux hélices contrarotatives, la Torped 47 dispose d’une unique hélice carénée (pumpjet)

Le reste de cet article est réservé aux abonnés

Les articles en accès gratuit intégral sont accessibles dans la rubrique « Articles Gratuits ». Les abonnés ont accès aux articles Actualités, Analyses et Synthèses en intégralité. Les articles en Archives (plus de 2 ans) sont réservés aux abonnés professionnels. L’abonnement doit être souscrit sur le site web de Meta-Défense


A lire également

You cannot copy content of this page
Meta-Défense

GRATUIT
VOIR