En Syrie et en Libye, les drones turcs auraient détruit une vingtaine de systèmes de défense antiaérienne Pantsir-S1

Mis en service au début des années 2010, le système russe de défense anti-aérienne moyenne portée Pantsir-S1 s’est très vite présenté comme un redoutable adversaire pour n’importe quelle force aérienne. Particulièrement complet, mobile et économique à l’achat, le Pantsir-S1 pouvait être acheté en grande quantité et représenter une petite bulle de protection contre tout vecteur aérien : avion, drone, missiles, hélicoptères. C’est en tous cas ainsi que son concepteur, le bureau d’étude KBP, a longtemps présenté le Pantsir-S1, héritier d’une longue tradition de systèmes de défense aérienne mobiles.

Ces derniers mois, cependant, les réalités opérationnelles sont venues rattraper le discours commercial. Largement engagé en Syrie et sur le théâtre d’opération libyen, le Pantsir-S1 a rencontré récemment un redoutable adversaire : le drone tactique turc Bayraktar TB2. En l’espace de quelques mois seulement, les forces aériennes turques revendiquent en effet la destruction de 23 systèmes Pantsir : huit en Syrie, et quinze en Libye. Si ces chiffres sont naturellement contestés par les autorités russes, de nombreuses vidéos témoignent de la destruction ou de la mise hors d’état d’au moins une douzaine de Pantsir-S1 d’au moins deux types différents. Cela implique qu’au moins une partie d’entre eux sont bien des modèles livrés aux Emirats Arabes Unis et utilisés en soutien des forces du Maréchal Haftar en Libye, comme nous l’avons vu dans un précédent dossier.

Le drone Bayraktar TB2 est capable d’embarquer différents types de munitions guidées légères. Son efficacité en Syrie et en Libye serait due à une utilisation intensive de systèmes de guerre électronique utilisés en soutien aux missions de frappe anti-Pantsir

Le reste de cet article est réservé aux abonnés

Les articles d’actualité sont accessibles 24 heures, et les articles Magazine le sont 48 heures. Au delà, elles ne peuvent être consultées que par les abonnés au service Meta-Defense. Les articles traitant de sujets sensibles sont réservés aux abonnés dès leur publication.

Abonnement personnel à 4,95 € par mois, 2,50 € par mois pour les étudiants et 18 € par mois pour les abonnements professionnels. La souscription annuelle offre 2 mois gratuits.


Téléchargez l’application Mobile Meta-Défense pour IOS ou Android pour être informé des nouvelles publications par notification.

Disponible sur Google Play
Disponible sur l Apple Store

A lire également

You cannot copy content of this page
Meta-Défense

GRATUIT
VOIR