Alors que l’Eurodrone stagne, l’US Air Force prépare le successeur du célèbre MQ-9 Reaper

En mars dernier, le responsable des acquisitions de l’US Air Force, Will Roper, avait annoncé devant le Congrès américain que l’USAF souhaitait arrêter la production de drones MQ-9 Reaper à partir de 2022. Comme nous l’avions expliqué dans un article détaillé à l’époque, cet arrêt prématuré des livraisons de Reaper devrait permettre de financer une nouvelle famille de drones plus ou moins complexes capables de reprendre à la fois les missions ISR (renseignement, surveillance, reconnaissance) et les opérations de frappe au sol actuellement dévolues aux Reaper, tout en étendant le spectre des missions pouvant être confiées à des systèmes aériens non-pilotés (UAS).

Aujourd’hui, un premier pas a été effectué en direction de cette nouvelle famille de drones militaires. Le 3 juin, l’USAF a en effet publié une demande d’information (RFI – Request For Information) auprès des différents industriels américains. Dans un premier temps, le RFI devrait permettre d’identifier les solutions technologiques disponibles sur le marché, et celles pouvant être amenées à devenir matures dans les années à venir. Avec le Reaper actuel, l’USAF maîtrise déjà les aspects opérationnels et logistiques liés à l’utilisation de drones MALE (moyenne altitude longue endurance), et connaît les limites de ce type de plateformes. Dans le cadre du RFI, l’USAF va donc se focaliser sur la question de l’autonomie des drones, sur l’intelligence artificielle, le machine learning, l’ingénierie numérique et les systèmes de mission ouverts.

Si l’USAF cherche déjà un remplacement au Reaper, son constructeur General Atomics continue de promouvoir sa dernière variante, le MQ-9B Sky Guardian. Il n’est d’ailleurs pas exclu qu’une plateforme classique de ce type constitue l’un des membres de la future famille de drones de l’USAF.

Le reste de cet article est réservé aux abonnés

Les articles d’actualité sont accessibles 24 heures, et les articles Magazine le sont 48 heures. Au delà, elles ne peuvent être consultées que par les abonnés au service Meta-Defense. Les articles traitant de sujets sensibles sont réservés aux abonnés dès leur publication.

Abonnement personnel à 4,95 € par mois, 2,50 € par mois pour les étudiants et 18 € par mois pour les abonnements professionnels. La souscription annuelle offre 2 mois gratuits.


Téléchargez l’application Mobile Meta-Défense pour IOS ou Android pour être informé des nouvelles publications par notification.

Disponible sur Google Play
Disponible sur l Apple Store

A lire également

You cannot copy content of this page
Meta-Défense

GRATUIT
VOIR