Etats-Unis : Donald Trump est-il désavoué par les militaires ?

Alors que l’épidémie de coronavirus fait encore rage aux Etats-Unis, le pays connait depuis plusieurs jours une intense crise sociale, qui menace de dégénérer en crise constitutionnelle selon la gestion qui en sera faite à la Maison Blanche. En effet, depuis le meurtre de George Floyd par un policier, le 25 mai dernier, les manifestations pacifistes réclamant une égalité des droits pour tous les citoyens américains se multiplient dans la plupart des grandes villes américaines. En marge de ces dernières, des émeutes et des affrontements plus violents avec les forces de l’ordre ont également conduit plusieurs villes et états à imposer un couvre-feu et à recourir à l’utilisation de la Garde Nationale, y compris dans le district de Washington.

De telles manœuvres n’ont rien d’exceptionnelles dans le contexte américain, où les militaires de la Garde Nationale sont régulièrement appelés à renforcer les dispositifs de la police, des pompiers ou de la sécurité civile, que ce soit en cas de crise ou de catastrophe naturelle. Il est cependant bien plus rare de voir émerger une demande d’intervention de l’armée régulière. C’est pourtant ce que menace de faire Donald Trump, particulièrement inquiété par les manifestations ayant eu lieu à proximité de la Maison Blanche, et qui propose de faire intervenir l’armée sur le sol américain, en vertu de l’Insurrection Act de 1807. Or, le déploiement de militaire d’active à des fins de police inquiète au plus haut niveau. Au point que le Secrétaire à la Défense Mark Esper a publiquement rejeté cette hypothèse. Plus symbolique encore, le très respecté et d’ordinaire très silencieux général Jim Mattis, ancien secrétaire à la défense de Donald Trump, s’est fendu d’une tribune dénonçant la gestion calamiteuse de la situation par l’administration Trump, et le danger que représente l’actuel Président pour le pays et la Constitution elle-même.

Le général Jim Mattis est resté dans l’administration Trump jusqu’en janvier 2019. Considéré comme un excellent élément par Donald Trump, il est fort logiquement désavoué depuis qu’il a dénoncé l’attitude du Président Américain un peu plus tôt cette semaine

Le reste de cet article est réservé aux abonnés

Les articles en accès gratuit intégral sont accessibles dans la rubrique « Articles Gratuits ». Les abonnés ont accès aux articles Actualités, Analyses et Synthèses en intégralité. Les articles en Archives (plus de 2 ans) sont réservés aux abonnés professionnels. L’abonnement doit être souscrit sur le site web de Meta-Défense


A lire également

You cannot copy content of this page
Meta-Défense

GRATUIT
VOIR