Vente d’hélicoptères : l’Italie se présente comme le nouveau partenaire privilégié de l’Egypte

Des sources officielles italiennes ont confirmé cette semaine que le groupe Leonardo allait vendre 24 hélicoptères AW149 et 8 hélicoptères AW189 aux forces armées égyptiennes. D’un montant de 871 millions d’euros, ce contrat pourrait être le premier d’une série de ventes d’armements italiens en Egypte.

En effet, depuis le début des années 2010, Le Caire multiplie l’acquisition d’armements lourds. Située entre une Afrique du Nord particulièrement mouvementée depuis l’effondrement du régime Libyen et un Moyen-Orient en plein ébullition depuis les Printemps Arabes de 2011, l’Egypte entend s’imposer rapidement comme un acteur régional incontournable, tant sur le plan militaire que diplomatique.

Or, si les premiers contrats d’armement ont surtout favorisé la France, avec l’acquisition d’avions de chasse et de navires de combat, c’est justement une erreur diplomatique majeure de la part du Président de la République Emmanuel Macron qui a mis brutalement fin à la lune de miel commerciale entre Paris et Le Caire. De quoi ouvrir un pont d’or pour les commerciaux italiens, qui espèrent vendre des frégates et des avions de combat en plus des hélicoptères militaires, comme nous l’avions détaillé dans un précédent article.

Les 24 AW149 achetés en Italie seront probablement destinés à un usage naval

Le reste de cet article est réservé aux abonnés

Les articles en accès gratuit intégral sont accessibles dans la rubrique « Articles Gratuits ». Les abonnés ont accès aux articles Actualités, Analyses et Synthèses en intégralité. Les articles en Archives (plus de 2 ans) sont réservés aux abonnés professionnels.

Connectez-vous ————— Abonnez-vous

Abonnement Mensuel 5,90 € / mois – Abonnement Personnel 49,50 € / an – Abonnement étudiant 25 € / an – abonnement professionnel 180 € / an – Sans engagement de durée.


A lire également

You cannot copy content of this page
Meta-Défense

GRATUIT
VOIR