L’Ukraine devrait rapidement renouveler ses avions de combat

Le Conseil Militaire du Commandement de l’Armée de l’Air ukrainienne a récemment approuvé son nouveau plan prospectif, le Air Force Vision 2035. Ce document valide enfin l’acquisition de nouveaux avions de combat pour les forces aériennes ukrainiennes, qui souffrent à la fois de l’âge de ses appareils et d’énormes difficultés de maintenance. En effet, la plupart des aéronefs ukrainiens sont d’origine russe ou soviétique. Or, depuis l’annexion de la Crimée par la Russie, Moscou n’est logiquement plus considéré comme un fournisseur fiable pour les forces armées ukrainiennes.

Pour la première fois, le futur pilier de la défense aérienne ukrainienne ne sera donc pas un MiG ou un Sukhoï. Comme nous l’avions évoqué dans un précédent article, l’Ukraine pourrait toutefois jeter son dévolu sur un appareil à l’héritage russe évident, en l’occurrence le JF-17 sino-pakistanais. En fonction des finances disponibles, Kiev pourrait également s’intéresser au Gripen NG suédois, ainsi qu’au F-16V américain, très sollicité en Europe de l’Est. On sait que des négociations ont déjà eu lieu ces dernières années à la fois avec Saab et avec Lockheed Martin, sans jamais aboutir en raison du prix des avions vendus neufs.

Le JF-17 sino-pakistanais pourrait séduire la force ukrainienne pour son excellent rapport qualité-prix et sa logistique similaire à celle des avions russes actuellement utilisés. Mais le F-16V, potentiellement basé sur des cellules d’occasion revalorisées, pourrait avoir l’ascendant politique.

Le reste de cet article est réservé aux abonnés

Les articles en accès gratuit intégral sont accessibles dans la rubrique « Articles Gratuits ». Les abonnés ont accès aux articles Actualités, Analyses et Synthèses en intégralité. Les articles en Archives (plus de 2 ans) sont réservés aux abonnés professionnels. L’abonnement doit être souscrit sur le site web de Meta-Défense


A lire également

You cannot copy content of this page
Meta-Défense

GRATUIT
VOIR