Aussi discret que stratégique, le X-37B est de retour en orbite

Samedi dernier, la toute nouvelle US Space Force a procédé à son second lancement spatial depuis sa création. Mais contrairement au lancement du mois de Mars, la fusée Atlas 5 de United Launch Alliance n’emportait cette fois aucun satellite de communication mais un des deux mystérieux avions spatiaux Boeing X-37B Orbital Test Vehicle.

Il s’agit du sixième vol du X-37B depuis 2010. La précédente mission, qui s’était terminée en Octobre 2019, avait vu le drone spatial de Boeing battre son propre record de 780 jours passés en orbite (voir le dossier que nous avions consacré au X-37B suite à ce vol). Si le X-37B est désormais un habitué de l’orbite basse terrestre, l’US Air Force (qui possède les deux avions spatiaux) et l’US Space Force (qui va désormais les exploiter en orbite) continuent de maintenir le secret autour de ses capacités et de ses missions.

L’un des deux X-37B fabriqué par Boeing sous la coiffe d’une Atlas 5, quelques jours avant son décollage samedi dernier dans le cadre de la mission USSF-7

Le reste de cet article est réservé aux abonnés

Les articles en accès gratuit intégral sont accessibles dans la rubrique « Articles Gratuits ». Les abonnés ont accès aux articles Actualités, Analyses et Synthèses en intégralité. Les articles en Archives (plus de 2 ans) sont réservés aux abonnés professionnels.

Connectez-vous ————— Abonnez-vous

Abonnement Mensuel 5,90 € / mois – Abonnement Personnel 49,50 € / an – Abonnement étudiant 25 € / an – abonnement professionnel 180 € / an – Sans engagement de durée.


A lire également

You cannot copy content of this page
Meta-Défense

GRATUIT
VOIR