L’industrie navale allemande se consolide autour de Lürssen et GNY Kiel, tandis que TKMS approche Fincantieri

Depuis le début de l’année, la consolidation de l’industrie navale de défense allemande était une des priorités de Berlin, comme nous l’évoquions dans un précédent article. Alors que de nombreuses hypothèses étaient soulevées, il semblerait finalement que la consolidation de l’industrie navale allemande s’effectue autour du groupe Lürssen, basé à Brême, et le chantier naval German Naval Yards de Kiel, filiale de la holding internationale Privinvest.

Cet évènement semble alors isoler TKMS, filiale navale du géant ThyssenKrupp, qui avait revendu ses activités de construction de navires de surface (et donc GNYK) à Privinvest en 2011 afin de se concentrer sur les sous-marins, ne conservant que ses excellents bureaux d’étude pour la conception de navires de surface. Ainsi, parallèlement au rapprochement entre GNYK et Lürssen, TKMS aurait commencé à discuter avec l’italien Fincantieri au sujet d’un rapprochement entre les activités navales militaires de deux groupes.

Si les frégates F125 ont été conçues par TKMS, elles ont été en grande partie construites par les chantiers navals de Lürssen. Pour autant, TKMS ne semble pas aujourd’hui intégré au processus de centralisation des industriels navals allemands

Le reste de cet article est réservé aux abonnés

Les articles en accès gratuit intégral sont accessibles dans la rubrique « Articles Gratuits ». Les abonnés ont accès aux articles Actualités, Analyses et Synthèses en intégralité. Les articles en Archives (plus de 2 ans) sont réservés aux abonnés professionnels.

Connectez-vous ————— Abonnez-vous

Abonnement Mensuel 5,90 € / mois – Abonnement Personnel 49,50 € / an – Abonnement étudiant 25 € / an – abonnement professionnel 180 € / an – Sans engagement de durée.


A lire également

You cannot copy content of this page
Meta-Défense

GRATUIT
VOIR