La mise en place d’un réseau 5G par Huawei pourrait mettre à mal la coopération militaire entre Londres et Washington

A priori, il n’y a aucun rapport entre le déploiement d’un réseau civil de télécommunication 5G et les accords de défense entre deux partenaires historiques comme le Royaume-Uni et les Etats-Unis. Pourtant, dans un climat de guerre commerciale entre les USA et la Chine, l’administration Trump ne manque pas de faire pression sur son plus proche allié aussi bien que sur ses ennemis potentiels.

Comme le rapporte le Telegraph, un certain nombre de Sénateurs américains souhaiteraient introduire dans le NDAA (National Defense Authorization Act) une clause interdisant le stationnement d’avions sur des bases d’un pays hôte faisait appel à des contractant à risque pour ses réseaux 5G et 6G. Comprendre par-là que ces membres Républicain du Congrès souhaitent légalement interdire le déploiement de moyens militaires dans des pays faisant spécifiquement appel à Huawei ou ZTE pour concevoir leurs réseaux 5G et Wifi.

Si la guerre commerciale entre Huawei et Google a été largement traitée dans la presse généraliste, en raison de son impact concret sur les utilisateurs de produits Huawei, l’évincement de Huawei et ZTC aux USA a eu aussi de lourdes conséquences dans le secteur de la défense.

Le reste de cet article est réservé aux abonnés

Les articles en accès gratuit intégral sont accessibles dans la rubrique « Articles Gratuits ». Les abonnés ont accès aux articles Actualités, Analyses et Synthèses en intégralité. Les articles en Archives (plus de 2 ans) sont réservés aux abonnés professionnels.

Connectez-vous ————— Abonnez-vous

Abonnement Mensuel 5,90 € / mois – Abonnement Personnel 49,50 € / an – Abonnement étudiant 25 € / an – abonnement professionnel 180 € / an – Sans engagement de durée.


A lire également

You cannot copy content of this page
Meta-Défense

GRATUIT
VOIR