La production des nouveaux chasseurs F-16V à destination de Taïwan a débuté aux Etats-Unis

La production des 66 nouveaux chasseurs F-16V Viper de Lockheed Martin à destination de Taïwan a débuté à la fin du mois d’avril. Le 28 avril 2020, le Département de la Défense américain a en effet annoncé que le contrat de production de nouveaux réacteurs General Electric F110-GE-129 à destination de Taïwan avait été activé. Ces derniers sont destinés avant tout à équiper les F-16V construits dans les nouvelles usines de Lockheed Martin à Greenville, en Caroline du Sud, même s’ils pourraient intégrer ultérieurement une partie des F-16A/B d’ancienne génération déjà convertis au standard F-16V au complexe Shalu d’AIDC à Taichung.

Cette annonce semble marquer la fin du long feuilleton de la modernisation de la force aérienne taïwanaise. Pourtant, à l’heure où les relations entre Pékin et Taipei sont au plus mal, la force aérienne taïwanaise semble se retrouver dans une situation particulièrement paradoxale. En effet, dans les années à venir, Taïwan disposera de la force aérienne la plus moderne de son histoire. Et, dans le même temps, jamais son désavantage stratégique n’aura été aussi flagrant.

En théorie, le F-16V dispose d’une impressionnante capacité d’emport en missiles longue portée AMRAAM. Taïwan reste cependant très limitée dans ce domaine, Washington ne livrant les précieux missiles qu’au compte goutte.

Le reste de cet article est réservé aux abonnés

Les articles en accès gratuit intégral sont accessibles dans la rubrique « Articles Gratuits ». Les abonnés ont accès aux articles Actualités, Analyses et Synthèses en intégralité. Les articles en Archives (plus de 2 ans) sont réservés aux abonnés professionnels.

Connectez-vous ————— Abonnez-vous

Abonnement Mensuel 5,90 € / mois – Abonnement Personnel 49,50 € / an – Abonnement étudiant 25 € / an – abonnement professionnel 180 € / an – Sans engagement de durée.


A lire également

You cannot copy content of this page
Meta-Défense

GRATUIT
VOIR