Israël fait l’acquisition de munitions vagabondes FireFly pour soutenir ses forces spéciales et son infanterie

Le ministère de la défense israélien a passé commande pour un nombre non dévoilé de munitions vagabondes (loitering weapons) de type Spike FireFly, optimisées pour le combat rapproché. Particulièrement léger, le FireFly aura la possibilité d’être utilisé à a fois pour de la frappe de précision et pour de la reconnaissance, combinant les fonctions de munition vagabonde et de drone léger en fonction de la charge utile embarqué.

Nul donc que cet usage mixte ne fera que renforcer la confusion entre drones et munitions vagabondes, ces dernières étant souvent décrites comme des drones suicides ou des drones kamikazes. Pourtant, si les munitions vagabondes modernes doivent effectivement beaucoup aux avancées technologiques du secteur des drones, elles constituent désormais une classe de munitions à part, que le FireFly vient compléter dans le bas du spectre.

Le reste de cet article est réservé aux abonnés

Les articles en accès gratuit intégral sont accessibles dans la rubrique « Articles Gratuits ». Les abonnés ont accès aux articles Actualités, Analyses et Synthèses en intégralité. Les articles en Archives (plus de 2 ans) sont réservés aux abonnés professionnels. L’abonnement doit être souscrit sur le site web de Meta-Défense


A lire également

You cannot copy content of this page
Meta-Défense

GRATUIT
VOIR