Le budget de la défense américain pourrait connaître d’importantes coupes budgétaires dans les années à venir

Alors que les États-Unis sont désormais au cœur de l’épidémie mondiale de coronavirus, de nombreux experts américains tentent d’envisager l’avenir du pays, notamment en matière de défense. Or, la plupart d’entre eux s’accordent à dire que le Département de la Défense (DoD) américain pourrait bien subir des coupes budgétaires sévères dans les prochaines années, comme nous l’avions évoqué récemment.

Ces analyses contrastent avec la situation actuelle, où le gouvernement fédéral injecte au contraire plusieurs milliards de dollars dans les industries de défense afin de stimuler ce secteur économique particulièrement stratégique. Cependant, alors que le déficit fédéral américain dépasse les 4000 milliards de dollars, tout laisse à penser que cette situation ne pourra pas durer. Que ce soit pour des raisons financières ou politiques, la défense américaine n’aura sans doute pas d’autres choix que de consentir à de nouvelles coupes budgétaires. Le cas échéant, cela pourrait alors entrainer d’autres pays alliés des USA à les suivre dans cette voie de la rigueur budgétaire, notamment en Europe.

Véritable gouffre financier, le DDG-1000 Zumwalt ne présente quasiment aucun intérêt opérationnel. Les programmes de rupture, ultra-technologiques et très dispendieux, restent fortement ancrés dans les mentalités du Pentagone, mais ne pourront probablement pas survivre à la décennie à venir

Le reste de cet article est réservé aux abonnés

Les articles en accès gratuit intégral sont accessibles dans la rubrique « Articles Gratuits ». Les abonnés ont accès aux articles Actualités, Analyses et Synthèses en intégralité. Les articles en Archives (plus de 2 ans) sont réservés aux abonnés professionnels. L’abonnement doit être souscrit sur le site web de Meta-Défense


A lire également

You cannot copy content of this page
Meta-Défense

GRATUIT
VOIR