Avec de nouveaux moteurs, les bombardiers B-52H de l’US Air Force vont dépasser les 100 ans de carrière opérationnelle

Le 23 avril, l’US Air Force a publié un projet de demande de proposition portant sur l’acquisition de pas moins de 608 réacteurs d’avions commerciaux. Cette dernière étape avant la publication de l’appel d’offre permettra aux industriels de préparer aux mieux leurs propositions. Bien que le projet ai pris un an de retard, l’armée de l’air américaine espère avancer rapidement sur le programme de remotorisation de ses B-52H Stratofortress, considéré comme stratégique pour le maintien de ses capacités opérationnelles.

Evoqué depuis la fin de la Guerre froide, le changement de moteurs du B-52 a été sans cesse repoussé par l’US Air Force, le bombardier lourd s’avérant suffisamment performant pour répondre aux besoins du moment. Depuis quelques années néanmoins, il apparaît évident que les réacteurs Pratt & Whitney TF33-PW-103 en service depuis les années 1960 ne pourront plus être entretenus au-delà de 2030, en grande partie parce que les vastes stocks de pièces détachées héritées de la Guerre froide seront alors épuisés. Avec leurs nouveaux moteurs, les 76 derniers B-52H devraient ainsi rester en service au-delà de 2050, soit plus d’un siècle après l’entrée en service opérationnelle des premiers Stratofortress !

Le B-52 est propulsé par huit réacteurs TF33. Ils seront remplacés d’ici quelques années par des moteurs plus économiques, plus légers et plus performants

Le reste de cet article est réservé aux abonnés

Les articles en accès gratuit intégral sont accessibles dans la rubrique « Articles Gratuits ». Les abonnés ont accès aux articles Actualités, Analyses et Synthèses en intégralité. Les articles en Archives (plus de 2 ans) sont réservés aux abonnés professionnels.

Connectez-vous ————— Abonnez-vous

Abonnement Mensuel 5,90 € / mois – Abonnement Personnel 49,50 € / an – Abonnement étudiant 25 € / an – abonnement professionnel 180 € / an – Sans engagement de durée.


A lire également

You cannot copy content of this page
Meta-Défense

GRATUIT
VOIR