Les bombardiers américains B-52 quittent le Pacifique malgré le regain de tensions dans la région

Il y a dix jours, à la surprise générale, l’US Air Force a annoncé avoir mis fin à la présence continue de bombardiers (Continuous Bomber Presence) stratégiques sur l’île de Guam, dans le Pacifique. La veille, le 16 avril, les cinq bombardiers B-52H Stratofortress encore basés sur place ont décollé afin de rentrer dans leur base de Minot, dans le Dakota du Nord.

D’après le Pentagone, la fin de ce déploiement était anticipée et s’inscrit dans le nouveau concept opérationnel Dynamic Force Employment, qui vise à rendre les mouvements de forces américains plus imprévisibles et donc difficiles à contrer. Jusqu’à présent, cela se traduisait principalement par une communication plus floue autour des déploiements des porte-avions, même si la question du pré-positionnement des bombardier était évoquée depuis quelques semaines.

Depuis 2004, de bombardiers américains de tous types sont déployés en permanence à Guam. Ces derniers temps, le B-52 y a la préférence de l’USAF en raison de sa capacité d’emport en missiles anti-navires.

Le reste de cet article est réservé aux abonnés

Les articles en accès gratuit intégral sont accessibles dans la rubrique « Articles Gratuits ». Les abonnés ont accès aux articles Actualités, Analyses et Synthèses en intégralité. Les articles en Archives (plus de 2 ans) sont réservés aux abonnés professionnels.

Connectez-vous ————— Abonnez-vous

Abonnement Mensuel 5,90 € / mois – Abonnement Personnel 49,50 € / an – Abonnement étudiant 25 € / an – abonnement professionnel 180 € / an – Sans engagement de durée.


A lire également

You cannot copy content of this page
Meta-Défense

GRATUIT
VOIR