La Russie a testé le char lourd T14 Armata en Syrie

Depuis 2015 et les premiers déploiements de forces en Syrie, les armées russes ont déployé de nombreux materiels en cours de developpement et prototypes sur ce théâtre, pour en évaluer le comportement en zone de guerre. Ce fut parfois avec succès, comme dans le cas du blindé d’engagement de l’infanterie Terminator 2, ou des missiles de croisière Kalibr. Parfois, les résultats furent très décevant, comme dans le cas du robot de combat terrestre Uran, entrainant de profondes modifications du système pour palier les nombreuses défaillances constatées. Des prototypes T-50 du programme PAK-FA du futur avion de combat de nouvelle génération Su-57 ont été déployés sur la base de Hmeimim par deux fois. Selon le ministre russe de l’industrie et du commerce, Denis Manturov, ce fut également le cas du char de combat lourd de nouvelle génération T-14 Armata, appelé à devenir le principal char de combat des forces russes dans les années à venir.

Présenté pour la première fois au public lors de la parade du 9 Mai 2015 pour les 70 ans de la fin de la seconde guerre mondiale, le T14 Armata est un char lourd de nouvelle génération, le premier du genre, et le seul jusqu’à aujourd’hui. D’une masse de 55 tonnes pour une longueur de 10,8 m et une hauteur de 3,3 metres, il est plus lourd et plus imposant que les modèles en service dans les forces russes comme le T72B3 (45 tonnes), le T80B (46 tonnes) ou le T90A (48 tonnes), se rapprochant des formats en service dans les forces occidentales comme le Leclerc français (55 tonnes) ou le Leopard 2 allemand (58 tonnes). Ce regain de masse est la conséquence d’un blindé entièrement repensé, n’ayant plus qu’une très lointaine filiation avec les modèles russes précédents.

Parade du 9 Mai 2015 pour le 70eme anniversaire de la victoire contre l’Allemagne nazie, première apparition publique du char T14 Armata

Le reste de cet article est réservé aux abonnés

Les articles d’actualité sont accessibles 24 heures, et les articles Magazine le sont 48 heures. Au delà, elles ne peuvent être consultées que par les abonnés au service Meta-Defense. Les articles traitant de sujets sensibles sont réservés aux abonnés dès leur publication.

Abonnement personnel à 4,95 € par mois, 2,50 € par mois pour les étudiants et 18 € par mois pour les abonnements professionnels. La souscription annuelle offre 2 mois gratuits.


Téléchargez l’application Mobile Meta-Défense pour IOS ou Android pour être informé des nouvelles publications par notification.

Disponible sur Google Play
Disponible sur l Apple Store

A lire également

You cannot copy content of this page
Meta-Défense

GRATUIT
VOIR