Pour Florence Parly, le budget des armées pourra contribuer à la relance économique du pays

Ce n’est désormais plus un mystère : la crise sanitaire du coronavirus a provoqué une crise économique mondiale dont l’ampleur et les effets sont encore difficiles à évaluer. Dans les mois et années qui viennent, les difficultés budgétaires vont s’accumuler pour la plupart des pays, y compris la France. Comme nous l’avons déjà vu en Thaïlande ou encore en Allemagne, les budgets de la défense pourront être utilisés par certains gouvernements comme variable d’ajustement afin de réduire les dépenses de fonctionnement des Etats et de rediriger les budgets vers d’autres secteurs, comme la santé ou la protection sociale.

Néanmoins, dans une récente déclaration, la ministre française des armées Florence Parly a présenté un point de vue bien différent lors de son audition au Sénat le 10 avril dernier. D’après elle, le budget des armées consacré aux acquisitions de défense pourrait au contraire participer à la relance économique du pays, pour peu qu’il soit maintenu à son niveau actuel, voire augmenté sur certains programmes. D’ores et déjà, le Ministère des Armées aurait entrepris de régler au plus vite ses factures à destination des PME.

Si certains programmes de défenses pourraient être renforcés pour contribuer à la relance économique, d’autres seront sans doute réduits ou modifiés afin de s’adapter au nouveau contexte économique et politique mondial.

Le reste de cet article est réservé aux abonnés

Les articles en accès gratuit intégral sont accessibles dans la rubrique « Articles Gratuits ». Les abonnés ont accès aux articles Actualités, Analyses et Synthèses en intégralité. Les articles en Archives (plus de 2 ans) sont réservés aux abonnés professionnels. L’abonnement doit être souscrit sur le site web de Meta-Défense


A lire également

You cannot copy content of this page
Meta-Défense

GRATUIT
VOIR