Et si les Super Hornet allemands embarquaient un jour sur un porte-avions français

Il y a quelques semaines, des informations venues d’Allemagne semblaient indiquer que la Luftwaffe pourrait choisir de remplacer ses derniers chasseurs-bombardiers Panavia Tornado par une flotte mixte de 90 nouveaux Eurofighter Typhoon et 45 Super Hornet de l’Américain Boeing. Très vite, l’information a fait réagir les industriels et syndicats allemands, qui voient dans cet achat de Super Hornet un manque à gagner évidemment pour l’industrie aéronautique allemande. La nouvelle est d’autant plus inquiétante qu’un tel achat viendrait fragiliser l’investissement politique et industriel de l’Allemagne dans le programme européen SCAF, mené conjointement avec la France et l’Espagne, et destiné à donner naissance au NGF, un nouveau chasseur furtif européen.

Pour autant, s’il apparaît toujours dommage de voir un pays européen opté pour un équipement américain alors même que des produits européens – et nationaux – pourraient être disponibles, l’achat de Super Hornet par l’Allemagne pourrait être une chance pour l’Europe de la Défense. En effet, les Super Hornet et Growler (la version de guerre électronique du Super Hornet) que l’Allemagne pourrait acheter sont des avions navals parfaitement compatibles avec le porte-avions français Charles de Gaulle. Pourrait-on alors imaginer que l’acquisition de chasseurs américains serve à développer un début de capacité aéronavale européenne ?

Une première maquette du NGF-SCAF avait été dévoilée à Euronaval 2018. Depuis lors, la forme générale de l’appareil a beaucoup évolué, mais le NGF devrait bien être compatible avec un déploiement sur porte-avions. Pour l’heure, cette capacité n’intéresse que la Marine française, même si le potentiel pour l’Allemagne et l’Espagne existe bel et bien.

La problématique du remplacement des Tornado

Le reste de cet article est réservé aux abonnés

Les articles d’actualité sont accessibles 24 heures, et les articles Magazine le sont 48 heures. Au delà, elles ne peuvent être consultées que par les abonnés au service Meta-Defense. Les articles traitant de sujets sensibles sont réservés aux abonnés dès leur publication.

Abonnement personnel à 4,95 € par mois, 2,50 € par mois pour les étudiants et 18 € par mois pour les abonnements professionnels. La souscription annuelle offre 2 mois gratuits.


Téléchargez l’application Mobile Meta-Défense pour IOS ou Android pour être informé des nouvelles publications par notification.

Disponible sur Google Play
Disponible sur l Apple Store

A lire également

You cannot copy content of this page
Meta-Défense

GRATUIT
VOIR