Touché par le Covid-19, le porte-avions français Charles de Gaulle rentre à Toulon

Ce n’était sans doute qu’une question de temps avant qu’une telle annonce ne soit faite. Le porte-avions français Charles de Gaulle ferait actuellement route pour Toulon, interrompant prématurément sa mission suite à une probable épidémie de coronavirus à bord du navire. Une quarantaine de cas suspects ont ainsi été détectés pour le moment. Si aucun malade n’a pour l’instant développé de symptômes graves, la situation est suffisamment alarmante pour justifier un retour au port.

Cependant, ce nouveau foyer épidémique au cœur du navire amiral de la flotte française n’est pas sans soulever de très sérieuses questions. En premier lieu : comment une contamination aussi tardive a-t-elle pu avoir lieu, alors que le pays est touché par le coronavirus depuis plusieurs semaines ?

Le retour au port du Charles de Gaulle ne devrait le priver que de deux semaines en mer. On peut cependant s’interroger sur les mesures qui ont été prises (ou qui n’ont pas été prises) afin de protéger l’équipage une fois que l’épidémie de Covid-19 s’était déjà généralisée en France lors de son escale à Brest.

Le reste de cet article est réservé aux abonnés

Les articles en accès gratuit intégral sont accessibles dans la rubrique « Articles Gratuits ». Les abonnés ont accès aux articles Actualités, Analyses et Synthèses en intégralité. Les articles en Archives (plus de 2 ans) sont réservés aux abonnés professionnels.

Connectez-vous ————— Abonnez-vous

Abonnement Mensuel 5,90 € / mois – Abonnement Personnel 49,50 € / an – Abonnement étudiant 25 € / an – abonnement professionnel 180 € / an – Sans engagement de durée.


A lire également

You cannot copy content of this page
Meta-Défense

GRATUIT
VOIR