Les bombardiers B-1B pourraient emporter des missiles hypersoniques dans un avenir proche

Comme nous en avions déjà parlé sur Meta-Défense, l’US Air Force devrait réduire dès l’année prochaine sa flotte de bombardiers lourds supersoniques B-1B Lancer, en retirant 17 appareils sur la soixantaine encore en service aujourd’hui. Pour autant, le Global Strike Command de l’Air Force (AFGSC) qui gère les bombardiers stratégiques de l’USAF n’entend pas laisser sa flotte de B-1B à l’abandon en attendant l’arrivée du nouveau bombardier furtif B-21.

Bien au contraire, d’après le général Timothy Ray, commandant du AFGSC, les Lancer restant en service devraient être dotés dans les années à venir de nouvelles capacités offensives. A l’ordre du jour, on retrouverait en priorité le nouveau missile hypersonique AGM-183 ARRW (Air-launched Rapid Response Weapon, ou Arrow). Mais la possibilité d’emporter de nouveaux missiles de croisière à la fois dans les soutes de l’appareil et sous des points d’emports externes a également été évoquée.

Sur ce B-1B en arrière plan, on distingue un missile JASSM embarquer sur un point externe. Au total, six à huit points d’emports pourraient être ouverts sur chaque bombardier.

Le reste de cet article est réservé aux abonnés

Les articles d’actualité sont accessibles 24 heures, et les articles Magazine le sont 48 heures. Au delà, elles ne peuvent être consultées que par les abonnés au service Meta-Defense. Les articles traitant de sujets sensibles sont réservés aux abonnés dès leur publication.

Abonnement personnel à 4,95 € par mois, 2,50 € par mois pour les étudiants et 18 € par mois pour les abonnements professionnels. La souscription annuelle offre 2 mois gratuits.


Téléchargez l’application Mobile Meta-Défense pour IOS ou Android pour être informé des nouvelles publications par notification.

Disponible sur Google Play
Disponible sur l Apple Store

A lire également

You cannot copy content of this page
Meta-Défense

GRATUIT
VOIR