Boeing reçoit un contrat de production pour les P-8 coréens et néo-zélandais, confortant son avance en matière de patrouille maritime

La chaîne d’assemblage des Boeing 737 et de leurs dérivés militaires a beau être à l’arrêt en raison de l’épidémie de Covid-19, les affaires se poursuivent pour Boeing. L’avionneur américain a en effet reçu un contrat de production de 1,5 milliards de $ de la part de l’US Navy afin de produire 18 avions de patrouille maritime P-8A Poseidon.

Si les appareils sont effectivement commandés par l’US Navy, une partie d’entre eux est destinée à la marine sud-coréenne (six avions) et à la Royal New Zealand Air Force (quatre avions). Ces deux pays sont les derniers clients de l’avion de patrouille dérivé du Boeing 737, déjà vendu en Inde, en Australie, au Royaume-Uni et en Norvège.

Les P-8 néo-zélandais opèreront en étroite collaboration avec les appareils australiens. Dès lors que l’Australie avait choisi le P-8 pour remplacer ses P-3 Orion, il ne faisait guère de doutes que la Nouvelle-Zélande suivrait rapidement.

Le reste de cet article est réservé aux abonnés

Les articles d’actualité sont accessibles 24 heures, et les articles Magazine le sont 48 heures. Au delà, elles ne peuvent être consultées que par les abonnés au service Meta-Defense. Les articles traitant de sujets sensibles sont réservés aux abonnés dès leur publication.

Abonnement personnel à 4,95 € par mois, 2,50 € par mois pour les étudiants et 18 € par mois pour les abonnements professionnels. La souscription annuelle offre 2 mois gratuits.


Téléchargez l’application Mobile Meta-Défense pour IOS ou Android pour être informé des nouvelles publications par notification.

Disponible sur Google Play
Disponible sur l Apple Store

A lire également

You cannot copy content of this page
Meta-Défense

GRATUIT
VOIR