Boeing reçoit un contrat de production pour les P-8 coréens et néo-zélandais, confortant son avance en matière de patrouille maritime

La chaîne d’assemblage des Boeing 737 et de leurs dérivés militaires a beau être à l’arrêt en raison de l’épidémie de Covid-19, les affaires se poursuivent pour Boeing. L’avionneur américain a en effet reçu un contrat de production de 1,5 milliards de $ de la part de l’US Navy afin de produire 18 avions de patrouille maritime P-8A Poseidon.

Si les appareils sont effectivement commandés par l’US Navy, une partie d’entre eux est destinée à la marine sud-coréenne (six avions) et à la Royal New Zealand Air Force (quatre avions). Ces deux pays sont les derniers clients de l’avion de patrouille dérivé du Boeing 737, déjà vendu en Inde, en Australie, au Royaume-Uni et en Norvège.

Les P-8 néo-zélandais opèreront en étroite collaboration avec les appareils australiens. Dès lors que l’Australie avait choisi le P-8 pour remplacer ses P-3 Orion, il ne faisait guère de doutes que la Nouvelle-Zélande suivrait rapidement.

Le reste de cet article est réservé aux abonnés

Les articles en accès gratuit intégral sont accessibles dans la rubrique « Articles Gratuits ». Les abonnés ont accès aux articles Actualités, Analyses et Synthèses en intégralité. Les articles en Archives (plus de 2 ans) sont réservés aux abonnés professionnels.

Connectez-vous ————— Abonnez-vous

Abonnement Mensuel 5,90 € / mois – Abonnement Personnel 49,50 € / an – Abonnement étudiant 25 € / an – abonnement professionnel 180 € / an – Sans engagement de durée.


A lire également

You cannot copy content of this page
Meta-Défense

GRATUIT
VOIR