L’US Marines Corps envisage de renoncer à ses F35B

Face à un budget qui n’est pas destiné à augmenter, et aux besoins de modernisation importants auxquels le corps de Marines des Etats-Unis fait face, son commandant, le général David Berger, envisage de réduire, voir de supprimer, le F35B de son inventaire. Cette déclaration, qui fait l’effet d’une petite bombe à Washington, est aussi bien aux difficultés que rencontre le corps pour recruter et former des pilotes, qu’aux prix d’acquisition et de maintenance très élevés qui s’appliquent au F35, surtout dans sa version à décollages et atterrissages verticaux. Pour palier le retrait de ces aéronefs, le général Berger entend se reposer sur la nouvelle doctrine de combat coopératif développée dans le Nationale Defense Strategy, en cours de rédaction au Pentagone, et qui doit définir la stratégie et les préceptes de l’engagement des forces américaines, et par voie de conséquence, des forces occidentales, dans les années à venir.

L’hypothèse levée par le général Berger n’est pas surprenante, eu égard aux restrictions auxquelles s’apprêtent à se livrer le corps des Marines dans les années à venir pour être en mesure de retrouver sa mission initiale, l’assaut amphibie, et pouvoir relever le défi posé par les forces chinoises dans le Pacifique. Handicapé par des années de dérives doctrinales comme budgétaires, les Marines américains doivent se livrer à une cure d’amaigrissement drastique, renonçant par exemple à ses chars lourds ou son artillerie lourde, il est vrais bien peu utiles pour prendre des plages d’assaut. En revanche, renoncer aux F35B serait effectivement un coup dur pour la composante chasse, qui était parvenue, depuis l’entrée en service du Harrier, à disposer d’un appui aérien embarqué autonome à partir de ses propres navires d’assaut.

Depuis l’entrée en service des harrier, le Corps des Marines pouvaient mettre en oeuvre des avions de combat directement à partir de leurs porte-hélicoptères d’assaut

Le reste de cet article est réservé aux abonnés

Les articles d’actualité sont accessibles 24 heures, et les articles Magazine le sont 48 heures. Au delà, elles ne peuvent être consultées que par les abonnés au service Meta-Defense. Les articles traitant de sujets sensibles sont réservés aux abonnés dès leur publication.

Abonnement personnel à 4,95 € par mois, 2,50 € par mois pour les étudiants et 18 € par mois pour les abonnements professionnels. La souscription annuelle offre 2 mois gratuits.


Téléchargez l’application Mobile Meta-Défense pour IOS ou Android pour être informé des nouvelles publications par notification.

Disponible sur Google Play
Disponible sur l Apple Store

A lire également

You cannot copy content of this page
Meta-Défense

GRATUIT
VOIR