La France déploie ses porte-hélicoptères amphibie pour faire face au coronavirus dans ses territoires d’outre-mer

A l’occasion d’une conférence de presse donnée en conclusion de la visite du nouvel hôpital militaire de campagne déployé prés de Mulhouse pour soulager les structures hospitalières de la région Grand Est durement touchée par l’épidémie du Coronavirus Covid-19, le président de la République Emmanuel Macron a annoncé, entre autres choses, le lancement de l’opération militaire « Résilience » destinée à organiser et optimiser les moyens des armées pour soutenir l’effort de l’Etat et des infrastructures publiques, en premier lieu desquelles les hôpitaux, face au virus. Parmi les mesures phares de cette opération, le président français a annoncé le déploiement du porte-hélicoptères amphibie Mistral dans l’ocean Indien en soutien de l’ile française de la Reunion, et du porte-hélicoptères amphibies Dixmude dans les Caraïbes pour soutenir les iles des Antilles françaises en premier lieux desquelles les iles de Guadeloupe et de la Martinique. Ce sujet avait par ailleurs été traité dans un article publié le 23 mars.

En début de semaine, c’était le troisième porte-hélicoptères amphibie, le Tonnerre, qui s’était rendu en Corse pour évacuer des malades vers le continent, et ainsi soulager les infrastructures hospitalières. Dans le même temps, les nouveaux A330 MRTT Phoenix de l’Armée de l’Air, les avions ravitailleurs polyvalents destinés à remplacer les KC-135 datant des années 70, qui ont effectué plusieurs missions « Morphées » en déplaçant des malades du Grand Est vers les hôpitaux de province moins saturés face à la progression du virus. A noter que l‘Allemagne, mais également la Suisse et le Luxembourg, ont également accueillis des malades français de la région Grand Est, dont beaucoup d’habitants travaillent dans un de ces 3 pays.

Le président Emmanuel Macron a annoncé mercredi 25 mars le déclenchement de l’opération « Résilience »

Le reste de cet article est réservé aux abonnés

Les articles Confidentiels sont réservés aux abonnés. Les Brèves et Analyses ne sont accessibles que de 24 (brèves) à 48 heures (Analyses). Au delà, elles ne peuvent être consultées que par les abonnés au service Meta-Defense.

Abonnement personnel à partir de 3,3 € par mois, 1,67 € par mois pour les étudiants et 12 € par mois pour les abonnements professionels (Souscription de 15 mois dont 5 mois offerts)


Téléchargez l’application Mobile Meta-Défense pour IOS ou Android pour être informé des nouvelles publications par notification.

Disponible sur Google Play
Disponible sur l Apple Store

A lire également

You cannot copy content of this page
Meta-Défense

GRATUIT
VOIR