Projets militaires franco-allemands : entre avancées et blocages

Depuis plus de dix ans, la France se cherche un partenaire européen pérenne pour ses projets de collaboration militaire, tant opérationnelle qu’industrielle. Cela a débuté en 2010 avec les Accords de Lancaster House puis, suite à l’échec d’un premier programme SCAF franco-britannique, à un rapprochement politique et industriel entre Paris et Berlin.

Répartitions industrielles et blocages politiques

En matière de besoins militaires, le rapprochement entre la France et l’Allemagne est devenu très vite évident. Trois sujets majeurs ont ainsi émergé :

  • SCAF : le système de combat aérien futur pour remplacer les chasseurs Rafale et Eurofighter
  • MGCS (Main Ground Combat System) : remplacement des chars Leclerc (France) et Leopard 2 (Allemagne)
  • MAWS (Maritime Airborne Warfare System) : nouvel avion de patrouille maritime pour le remplacement des Atlantique 2 (France) et P-3 Orion (Allemagne), avec une éventuelle ouverture sur d’autres partenaires en Europe ou dans l’OTAN
En tant qu’avion de patrouille maritime, le MAWS sera intégré au système de système du SCAF

Le reste de cet article est réservé aux abonnés

Les articles en accès gratuit intégral sont accessibles dans la rubrique « Articles Gratuits ». Les abonnés ont accès aux articles Actualités, Analyses et Synthèses en intégralité. Les articles en Archives (plus de 2 ans) sont réservés aux abonnés professionnels. L’abonnement doit être souscrit sur le site web de Meta-Défense


A lire également

You cannot copy content of this page
Meta-Défense

GRATUIT
VOIR