L’USAF et l’US Navy utilisent le gunship AC-130W pour contrer les nouvelles menaces navales dans le Golfe Persique

Du 8 au 9 Mars dernier, les forces armées américaines ont démontré dans le Golfe Persique la possibilité d’utiliser un avion « gunship » pour des opérations de soutien maritime. Le test a impliqué des gunships AC-130W Stinger-II de l’US Air Force ainsi qu’un avion de patrouille maritime P-8A Poseidon et un navire de patrouille léger de classe Cyclone de l’US Navy.

En apparence anecdotique, cet essai permet pourtant de valider l’utilisation conjointe de moyens aériens et navals permettant de contrer des essaims de cibles de surfaces légères et manoeuvrantes. En réalisant la démonstration à quelques encablures du Détroit d’Ormuz, les forces américaines envoient également un message clair à l’Iran. Enfin, il s’agit également de montrer la souplesse d’utilisation du AC-130W de l’USAF à l’heure où les escadrons de l’USAF dédiés aux opérations spéciales perçoivent une quarantaine de nouveaux AC-130J Ghostrider.

Si les AC-130 n’ont pas la survavibilité d’un véritable chasseur-bombardier, ils disposent tout de même d’autoprotections largement renforcées afin de leur permettre d’opérer dans des environnements contestés

Le reste de cet article est réservé aux abonnés

Les articles en accès gratuit intégral sont accessibles dans la rubrique « Articles Gratuits ». Les abonnés ont accès aux articles Actualités, Analyses et Synthèses en intégralité. Les articles en Archives (plus de 2 ans) sont réservés aux abonnés professionnels.

Connectez-vous ————— Abonnez-vous

Abonnement Mensuel 5,90 € / mois – Abonnement Personnel 49,50 € / an – Abonnement étudiant 25 € / an – abonnement professionnel 180 € / an – Sans engagement de durée.


A lire également

You cannot copy content of this page
Meta-Défense

GRATUIT
VOIR